Anti-canicule : la stratégie gagnante de Niort

France 3

Installer des îlots de fraîcheur en ville. Une stratégie gagnante avec les chaleurs et la sécheresse actuelle. Démonstration dans la ville de Niort dans les Deux-Sèvres, où plusieurs parcs naturels urbains ont été installés ces dernières années avec de vrais résultats. 

Pour trouver de la fraîcheur à Niort (Deux-Sèvres), rendez-vous parc de la Brèche : on y trouve des espaces aquatiques mais aussi un jardin géant de quatre hectares pour se détendre et déjeuner. "Tous les midi on s'installe ici à l'ombre et on profite d'avoir un espace plutôt sympa, verdoyant et rafraîchissant" raconte une jeune habitante de Niort. Ici, il peut faire jusqu'à huit degrés de moins que dans la reste de la ville. Le secret : beaucoup d'arbres, et surtout de vastes étendues d'herbes.

Un projet qui ne cesse de faire des petits

Depuis sa création en 2013, ce parc ne cesse de faire des petits. La friche industrielle de Port-Boinot se mue, par exemple, en multiples jardins en bord de Sèvre Niortaise. En tout, Port Boinot, c'est 7 000 mètres carré engazonnés et une centaine d'arbres plantés. Une politique d'urbanisme incontournable, selon le maire de Niort, Jérôme Baloge, "En 2015, on s'est lancé là-dedans avec une étude sur les îlots de chaleur et fraîcheur avec une volonté de mettre dans l'urbanisme et dans tous les projets de la ville la présence de la pelouse, d'arbres, du vert". Des aménagements anti-canicule moins onéreux. Le retour à la végétalisation coûte, en effet, bien moins cher que les projets bitumés et goudronnés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne