Medhi Nemmouche : révélation sur son passé de geôlier en Syrie

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

"Quand il ne chantait pas, il torturait." La phrase glace Elle est issue du témoignage de N.Hénin, journaliste et ex-otage en Syrie. Il a reconnu l'un de ses geôliers en la personne de M.Nemmouche. Ce Français, auteur présumé de l'attentat contre le musée juif de Bruxelles, avait donc commencé son itinéraire en rejoignant les djihadistes les plus radicaux en terre syrienne. C'est le visage d'un tueur de sang-froid, M.Nemmouche, 29 ans. L'homme qui, sur ces images, abat froidement ses victimes: 4 personnes, avant de quitter à pied calmement le musée juif de Bruxelles. L'autre visage de M.Nemmouche, c'est celui d'un geôlier brutal, sadique. Il est surnommé Abou Omar. Tortionnaire de nombreux otages en Syrie et combattant au sein de l'Etat islamique. N.Hénin, otage pendant près d'un an, l'a formellement reconnu. Il le décrit comme un exécutant très violent. N.Hénin: M.Nemmouche m'a maltraité. Il m'a montré ses gants. Il était très fier. Ça résume le personnage, à la fois violent et provocateur. 6 mois durant, il a pu observer son geôlier. Une personne égocentrique et en quête de notoriété. N.Hénin: Il n'était pas parti en Syrie pour se battre pour un quelconque idéal, mais sans doute par manque de reconnaissance, afin de se réaliser, pour une recherche de gloire. Il savait que nous tiendrions un jour cette conférence de presse en son honneur. Je pense que c'est pour cette même raison qu'il a fait le choix, à quelques occasions, de se présenter à visage découvert afin d'être sûr qu'il serait un jour confronté à nous dans un processus juridique qu'il attend avec délice. Le journaliste dit avoir gardé le secret pour protéger les autres otages toujours aux mains de l'Etat islamique en Syrie. M.Nemmouche aurait croisé la route de J.Foley, journaliste américain exécuté par les djihadistes. Son avocat a dit ne pas reconnaître la description de son client.

"Quand il ne chantait pas, il torturait." La phrase glace Elle est issue du témoignage de N.Hénin, journaliste et ex-otage en Syrie. Il a reconnu l'un de ses geôliers en la personne de M.Nemmouche. Ce Français, auteur présumé de l'attentat contre le musée juif de Bruxelles, avait donc commencé son itinéraire en rejoignant les djihadistes les plus radicaux en terre syrienne.

C'est le visage d'un tueur de sang-froid, M.Nemmouche, 29 ans. L'homme qui, sur ces images, abat froidement ses victimes: 4 personnes, avant de quitter à pied calmement le musée juif de Bruxelles. L'autre visage de M.Nemmouche, c'est celui d'un geôlier brutal, sadique. Il est surnommé Abou Omar. Tortionnaire de nombreux otages en Syrie et combattant au sein de l'Etat islamique. N.Hénin, otage pendant près d'un an, l'a formellement reconnu. Il le décrit comme un exécutant très violent.

N.Hénin: M.Nemmouche m'a maltraité. Il m'a montré ses gants. Il était très fier. Ça résume le personnage, à la fois violent et provocateur.

6 mois durant, il a pu observer son geôlier. Une personne égocentrique et en quête de notoriété.

N.Hénin: Il n'était pas parti en Syrie pour se battre pour un quelconque idéal, mais sans doute par manque de reconnaissance, afin de se réaliser, pour une recherche de gloire. Il savait que nous tiendrions un jour cette conférence de presse en son honneur. Je pense que c'est pour cette même raison qu'il a fait le choix, à quelques occasions, de se présenter à visage découvert afin d'être sûr qu'il serait un jour confronté à nous dans un processus juridique qu'il attend avec délice.

Le journaliste dit avoir gardé le secret pour protéger les autres otages toujours aux mains de l'Etat islamique en Syrie. M.Nemmouche aurait croisé la route de J.Foley, journaliste américain exécuté par les djihadistes. Son avocat a dit ne pas reconnaître la description de son client.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne