Match de foot qui dégénère : témoignage des arbitres agressés

Laurent Delahousse : Merci Muriel. La loi des séries se poursuit sur les terrains de footbaIl amateur. Après les affrontements entre supporters à Ivry-sur-Seine, des incidents ont eu lieu hier dans le Val-de-Marne. Deux arbitres ont été agressés au Plessis-Trévise. 2 personnes sont en garde à vue. Hier, deux arbitres agressés par des supporters au Plessis-Trévise, lors d'un match amateur. 15 jours plus tôt, bagarre entre adolescents a Ivry-sur-Seine. Des violences qui ternissent l'image du foot. Hier, lors du match entre Villejuif et Champigny-sur-Marne, Villejuif menait 4 à 1 lorsqu'un joueur adverse a été expulse. Colère des supporters. Ils sont venus sur moi, je me suis écarté, et j'ai fait face, j'ai pris beaucoup de coups. J'ai été protégé par les collègues puis évacue au vestiaire. L'arbitre a des hématomes au visage et des contusions. Quelques jours plus tôt avait eu lieu une bataille entre supporters, à Ivry-sur-Seine. Barre de fer, lacrymogènes. Une cinquantaine d'ados avaient envahi le terrain. Ce sont souvent les arbitres qui sont ciblés : 500 agressions par an. Ce club amateur a connu cette violence, et a pris des mesures. Dès qu'un arbitre est frappe, l'auteur du coup est exclu à vie. Il n'a plus de licence dans le foot, et son équipe est mise en compétition. Les arbitres ont déposé plainte pour violences volontaires aggravées. Deux personnes, dont un mineur, sont en garde à vue.

Laurent Delahousse : Merci Muriel.

La loi des séries se poursuit sur les terrains de footbaIl amateur. Après les affrontements entre supporters à Ivry-sur-Seine, des incidents ont eu lieu hier dans le Val-de-Marne. Deux arbitres ont été agressés au Plessis-Trévise. 2 personnes sont en garde à vue.

Hier, deux arbitres agressés par des supporters au Plessis-Trévise, lors d'un match amateur. 15 jours plus tôt, bagarre entre adolescents a Ivry-sur-Seine. Des violences qui ternissent l'image du foot. Hier, lors du match entre Villejuif et Champigny-sur-Marne, Villejuif menait 4 à 1 lorsqu'un joueur adverse a été expulse. Colère des supporters.

Ils sont venus sur moi, je me suis écarté, et j'ai fait face, j'ai pris beaucoup de coups. J'ai été protégé par les collègues puis évacue au vestiaire.

L'arbitre a des hématomes au visage et des contusions. Quelques jours plus tôt avait eu lieu une bataille entre supporters, à Ivry-sur-Seine. Barre de fer, lacrymogènes. Une cinquantaine d'ados avaient envahi le terrain. Ce sont souvent les arbitres qui sont ciblés : 500 agressions par an. Ce club amateur a connu cette violence, et a pris des mesures.

Dès qu'un arbitre est frappe, l'auteur du coup est exclu à vie. Il n'a plus de licence dans le foot, et son équipe est mise en compétition.

Les arbitres ont déposé plainte pour violences volontaires aggravées. Deux personnes, dont un mineur, sont en garde à vue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne