Marseille : disparition d'une adolescente de 14 ans

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Elle s'appelle Julia, elle a 14 ans et elle est introuvable depuis vendredi. Les enquêteurs n'excluent aucune piste. Des recherches sont en cours. Alors comment travaillent-ils? De quelle manière. Depuis 3 jours, les parents de Julia, 14 ans, n'ont aucune nouvelle de leur fille. Après une dispute avec son père, elle quitte le domicile familial et disparaît. Un appel a témoins national a été Une vingtaine de gendarmes sont mobilisés. On reste sur une fugue qui est à l'origine des faits. On déploie des moyens de PJ pour procéder aux recherches. Les gendarmes font désormais appel au même arsenal que lors des enquêtes criminelles. Il y a la géolocalisation du téléphone mais aussi Internet. Les réseaux sociaux, comme Facebook ou Twitter, et tous les outils qui permettent de rester connecte avec l'environnement. L'appel à témoins a été partagé près de 260 000 fois. Ce n'est pas le seul dossier des gendarmes cet été. Raphaëlle a disparu depuis le 28 juillet. Même dispositif et même mobilisation nationale. Cette association relaie l'avis de recherche sur Internet. On a fait une diffusion de la photo sur notre site. Selon lui, ce type de mobilisation reste encore trop rare. Les fugues représentent environ 50 000 cas par an.

Elle s'appelle Julia, elle a 14 ans et elle est introuvable depuis vendredi. Les enquêteurs n'excluent aucune piste. Des recherches sont en cours. Alors comment travaillent-ils? De quelle manière.

Depuis 3 jours, les parents de Julia, 14 ans, n'ont aucune nouvelle de leur fille. Après une dispute avec son père, elle quitte le domicile familial et disparaît. Un appel a témoins national a été Une vingtaine de gendarmes sont mobilisés.

On reste sur une fugue qui est à l'origine des faits. On déploie des moyens de PJ pour procéder aux recherches.

Les gendarmes font désormais appel au même arsenal que lors des enquêtes criminelles. Il y a la géolocalisation du téléphone mais aussi Internet.

Les réseaux sociaux, comme Facebook ou Twitter, et tous les outils qui permettent de rester connecte avec l'environnement.

L'appel à témoins a été partagé près de 260 000 fois. Ce n'est pas le seul dossier des gendarmes cet été. Raphaëlle a disparu depuis le 28 juillet. Même dispositif et même mobilisation nationale. Cette association relaie l'avis de recherche sur Internet.

On a fait une diffusion de la photo sur notre site.

Selon lui, ce type de mobilisation reste encore trop rare.

Les fugues représentent environ 50 000 cas par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne