Lobbies du tabac : toujours actifs

Ce soir, Tony Parker sera notre invité. On savait que les lobbies du tabac étaient toujours actifs. Nos confrères du Parisien en apportent une nouvelle preuve avec la publication de documents internes du groupe Philip Morris qui fiche les eurodéputés pour mieux les approcher. Quand l'économie devient roman d'espionnage. Cet homme traque les Iobbyistes. Ils seraient au moins 15.000 à Bruxelles. Ils encerclent les institutions européennes. Ici, vous avez les grandes compagnies françaises, Veolia, Suez. Dans ce bâtiment, c'est l'industrie pétrolière, Facebook. Et là, vous avez Pernod Ricard et les cigarettiers. Il n'est donc pas surpris par cette liste noire de députés européens. Dressée en secret parle cigarettier Philip Morris et publiée ce matin dans la presse. C'est quotidien ce genre de problème. Mais pour en trouver des traces, c'est très difficile. On y apprend que la plus grande entreprise mondiale du tabac considère l'euro-députée française Christine de Veyrac comme une alliée. Ce matin l'interéssée dit ne pas comprendre. Je ne les ai jamais rencontré. Sinon je vous le dirai de façon normale. Je suis honorée d'être rouge ! C'est scandaleux, mais ça ne m'étonne pas. L'enjeu de santé est énorme.

Ce soir, Tony Parker sera notre invité.

On savait que les lobbies du tabac étaient toujours actifs. Nos confrères du Parisien en apportent une nouvelle preuve avec la publication de documents internes du groupe Philip Morris qui fiche les eurodéputés pour mieux les approcher. Quand l'économie devient roman d'espionnage.

Cet homme traque les Iobbyistes. Ils seraient au moins 15.000 à Bruxelles. Ils encerclent les institutions européennes.

Ici, vous avez les grandes compagnies françaises, Veolia, Suez. Dans ce bâtiment, c'est l'industrie pétrolière, Facebook. Et là, vous avez Pernod Ricard et les cigarettiers.

Il n'est donc pas surpris par cette liste noire de députés européens. Dressée en secret parle cigarettier Philip Morris et publiée ce matin dans la presse.

C'est quotidien ce genre de problème. Mais pour en trouver des traces, c'est très difficile.

On y apprend que la plus grande entreprise mondiale du tabac considère l'euro-députée française Christine de Veyrac comme une alliée. Ce matin l'interéssée dit ne pas comprendre.

Je ne les ai jamais rencontré. Sinon je vous le dirai de façon normale. Je suis honorée d'être rouge ! C'est scandaleux, mais ça ne m'étonne pas. L'enjeu de santé est énorme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne