Limoges : du radon dans une maison

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Une découverte inquiétante près de Limoges. Du radon, un gaz radioactif, a été détecté dans la maison d'une assistante maternelle. Les doses sont importantes. La famille a été relogée. C'est dans cette maison qu'il a vécu avec sa famille pendant 17 ans, sans s'inquiéter, mais des experts ont trouvé des traces, anormalement élevées de radon, un gaz naturel radioactif. Vendredi dernier, ils ont dû quitter la maison précipitamment. Ils ont tout laissé. Ils nous ont dit de partir sur le champ. Le problème : son épouse est assistante maternelle. Pendant une quinzaine d'années, elle a accueilli 22 enfants. Ils vont être examinés, car le radon, inodore et incolore, est cancérigène. En fonction des taux mesurés dans cette habitation, et de la durée d'exposition, il y a des risques importants de cancer, dans la durée, y compris plusieurs décennies après l'exposition. La maison, une ancienne station-service, a été construite il y a une cinquantaine d'années sur des remblais, des résidus de traitement d'uranium, provenant d'une mine aujourd'hui fermée. La partie analysée est surtout celle des remblais. Il y aussi la partie intérieure naturellemebnt. Les plus proches voisins ne sont pas rassurés. Des analyses seront également effectuées chez eux. Je suis près. A 300 m, c'est pas grave, mais là, c'est mitoyen. La famile Jusiak a été relogée dans un camping tout proche. Leur maison devrait être détruite.

Une découverte inquiétante près de Limoges. Du radon, un gaz radioactif, a été détecté dans la maison d'une assistante maternelle. Les doses sont importantes. La famille a été relogée.

C'est dans cette maison qu'il a vécu avec sa famille pendant 17 ans, sans s'inquiéter, mais des experts ont trouvé des traces, anormalement élevées de radon, un gaz naturel radioactif. Vendredi dernier, ils ont dû quitter la maison précipitamment. Ils ont tout laissé.

Ils nous ont dit de partir sur le champ.

Le problème : son épouse est assistante maternelle. Pendant une quinzaine d'années, elle a accueilli 22 enfants. Ils vont être examinés, car le radon, inodore et incolore, est cancérigène.

En fonction des taux mesurés dans cette habitation, et de la durée d'exposition, il y a des risques importants de cancer, dans la durée, y compris plusieurs décennies après l'exposition.

La maison, une ancienne station-service, a été construite il y a une cinquantaine d'années sur des remblais, des résidus de traitement d'uranium, provenant d'une mine aujourd'hui fermée.

La partie analysée est surtout celle des remblais. Il y aussi la partie intérieure naturellemebnt.

Les plus proches voisins ne sont pas rassurés. Des analyses seront également effectuées chez eux.

Je suis près. A 300 m, c'est pas grave, mais là, c'est mitoyen.

La famile Jusiak a été relogée dans un camping tout proche. Leur maison devrait être détruite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne