JO 2021 : les images fortes de la cérémonie d'ouverture

Pour le grand lancement officiel des Jeux de Tokyo, la cérémonie dans le stade olympique a réservé plusieurs moments forts, vendredi, à défaut de ne pas avoir de public dans les tribunes. 

Premières images fortes de ces Jeux olympiques de Tokyo, vendredi 23 juillet, et premières émotions lors de cette cérémonie d'ouverture particulière. Le défilé des athlètes devant un stade vide et l'allumage de la flamme olympique dans le ciel de la capitale japonaise ont notamment marqué cette soirée. Un avant-goût de cette quinzaine repoussée d'une année, en raison de la pandémie de Covid-19.

110
La cérémonie d'ouverture a commencé par un feu d'artifice tiré depuis le Stade olympique national de Tokyo, à 13 heures, heure française. Un lancement symbolique pour célébrer ces Jeux olympiques (23 juillet-8 août) sans public dans l'enceinte, avec une population obligée de se regrouper à l'extérieur, à cause de la situation sanitaire au Japon.  BEHROUZ MEHRI / AFP
210
L'intérieur du Stade olympique national et ses 68 000 places vides. Seuls quelques centaines de responsables politiques étaient présents, dont l'empereur du Japon Naruhito, le président français Emmanuel Macron ou encore la première dame des États-Unis Jill Biden. Une entrée en matière dans une atmosphère particulière quelques minutes avant le défilé des 206 délégations présentes pour ces Jeux olympiques.  KAZUKI WAKASUGI / YOMIURI / AFP
310
À l'extérieur du stade, plusieurs manifestants se sont réunis dans les rues de Tokyo pour s'opposer à la tenue de ces Jeux. La pandémie de coronavirus continue de s'étendre dans le pays, qui a déclaré l'état d'urgence sanitaire le 8 juillet, avec plus de 5 000 cas quotidiens reconnus. Plusieurs cas de Covid-19 ont déjà été détectés au sein même du village olympique. YUKI IWAMURA / AFP
410
Les deux porte-drapeaux des îles Tonga, Malia Paseka et Pita Taufatofua, torse-nu, ont marqué les esprits pendant le défilé des délégations olympiques. La parade avait commencé par la Grèce, pays des origines des Jeux olympiques, avant le passage de nations comme les Etats-Unis, la France et le Japon, pays organisateur. HANNAH MCKAY / AFP
510
Les deux porte-drapeaux français, la judoka Clarisse Agbegnenou et le gymnaste Samir Aït Saïd, ont amené les 80 athlètes tricolores autorisés à participer à la cérémonie sur les 378 qualifiés. En tout, seulement 6 000 athlètes ont représenté leur pays durant plus de trois heures de cérémonie, célébrant la culture japonaise et l'esprit olympique. ODD ANDERSEN / AFP
610
Sous les feux d'artifice et les multiples films d'animation de la cérémonie d'ouverture, les athlètes se sont regroupés au centre de l'enceinte. Le drapeau olympique a ensuite fait son entrée au milieu des délégations internationales présentes dans le Stade national olympique. JEFF PACHOUD / AFP
710
Après le défilé des différentes délégations, 1824 drones se sont envolés au-dessus du Stade national olympique de Tokyo pour former le logo des Jeux. Une impressionnante chorégraphie artistique pendant plusieurs minutes sous les yeux des athlètes et bénévoles de l'organisation. ANDREJ ISAKOVIC / AFP
810
Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, prononce le discours officiel d'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, avec la présidente du Comité d'organisation, Seiko Hashimoto. Quelques minutes plus tard, l'empereur du Japon, Naruhito, a officiellement déclaré l'ouverture de cette quinzaine olympique. HANNAH MCKAY / AFP
910
La tenniswoman japonaise Naomi Osaka a été choisie comme dernière relayeuse de la flamme olympique au milieu des athlètes participant à cette cérémonie d'ouverture. Numéro 2 mondiale, elle est une sportive engagée dans des causes comme la lutte contre le racisme. Née d'une mère japonaise et d'un père haïtien, Naomi Osaka est un symbole de la diversité, chère aux valeurs olympiques.  JEFF PACHOUD / AFP
1010
L'allumage de la vasque olympique par la Japonaise Naomi Osaka a marqué la fin de cette cérémonie d'ouverture effectuée dans des conditions spéciales à cause des restrictions sanitaires. Des Jeux repoussés d'un an et officiellement ouverts 2 873 jours après la désignation de la ville de Tokyo comme organisatrice, le 7 septembre 2013, à Buenos Aires.  ANDREJ ISAKOVIC / AFP
Vous êtes à nouveau en ligne