EN IMAGES. Jeux paralympiques 2021 : revivez les dix moments forts de la cérémonie d'ouverture

Les Jeux paralympiques sont officiellement lancés. Dans le stade olympique de Tokyo, la cérémonie d'ouverture a réservé plusieurs temps forts mardi, dans une ambiance de fête malgré le huis clos. 

Un peu plus de deux semaines après le clap de fin des Jeux olympiques, les Jeux paralympiques ont débuté à Tokyo, mardi 24 août. Comme lors des JO, la cérémonie s'est tenue dans le stade olympique devant quelques officiels mais sans spectateurs. Les 162 délégations ont défilé les unes après les autres, en commençant par l'équipe des réfugiés qui a ouvert la parade. Le pays hôte, le Japon, a lui fermé la marche.

Lors de cette nouvelle édition des Paralympiques, Tokyo est devenu la première ville à accueillir les Jeux paralympiques pour la deuxième fois, après l'édition de 1964. À l'époque, seuls 378 athlètes avaient concouru, contre 4 400 aujourd'hui. Retour en images sur les moments forts de cette cérémonie. 

110
Après un feu d'artifice tiré depuis le Stade olympique national de Tokyo, à 13 heures, heure française, les premiers tableaux ont débuté avec pour thème le vent du changement et le slogan "nous avons des ailes"YASUYOSHI CHIBA / AFP
210
Le président du Comité international paralympique (IPC) Andrew Parsons, l'empereur du Japon Naruhito, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga et la gouverneure de Tokyo Yuriko Koike (de g. à d.) ont assisté à la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Tokyo. MAKOTO KONDO / YOMIURI / AFP
310
L'équipe paralympique des réfugiés a été la première à entrer dans le stade. Contrairement à la tradition de la cérémonie olympique, la délégation grecque n'a pas ouvert le défilé des nations. Une décision qui s'explique par le fait que le pays n'est pas le berceau du paralympisme. Le mouvement est en effet né au Royaume-Uni après la Seconde Guerre mondiale.  SHOHEI IZUMI / YOMIURI
410
La délégation afghane a été représentée lors de la cérémonie d'ouverture, même si les athlètes du pays n’ont pas pu se rendre à Tokyo pour y participer. Andrew Parsons, le président du Comité international paralympique (IPC), avait déclaré lundi que la décision avait été prise dans une "démonstration de solidarité".ZHANG CHENG / XINHUA / MAXPPP
510
La France a défilé en avant dernier, juste après les États-Unis et avant le Japon, le pays hôte (la France et les États-Unis sont les prochaines nations à accueillir l'événement). La délégation française, emmenée par les deux portes-drapeaux Stéphane Houdet et Sandrine Martinet, a défilé en respectant l'ordre des couleurs du drapeau national.  PHILIP FONG / AFP
610
La présidente du comité d'organisation de Tokyo 2020, Seiko Hashimoto (à droite), a pris la parole sous le regard d'Andrew Parsons, président du Comité international paralympique (IPC). "Aujourd'hui, Tokyo entre dans l'histoire en devenant la première ville à accueillir les Jeux paralympiques d'été pour la seconde fois [après 1964]", s'est-elle félicitée.  PHILIP FONG / AFP
710
Un officier de police parle avec des manifestants opposés à la tenue des Jeux paralympiques de Tokyo, le long d'une route menant au stade national avant la cérémonie d'ouverture, le 24 août 2021. KAZUHIRO NOGI / AFP
810
La cérémonie, au thème annoncé "Nous avons des ailes", a recréé un aéroport dans le Stade national pour les besoins de son histoire : un avion à une seule aile, interprété par une adolescente de 13 ans en fauteuil roulant, finissant par trouver les airs. SHOHEI IZUMI / YOMIURI / AFP
910
Un médecin, une infirmière et un prothésiste ont apporté la flamme paralympique jusque dans le stade de Tokyo. Ce choix vient remercier le travail de ces hommes et femmes qui ont oeuvré pendant la pandémie de Covid-19 mais qui sont aussi au côté des athlètes handisport au quotidien. Ils ont ensuite transmis la flamme aux ultimes porteurs, les athlètes Karin Morisaki, Yui Kamiji et Shunsuke Uchida (de g. à d.) qui ont eu la mission d'allumer ensemble la vasque paralympique. PHILIP FONG / AFP
1010
Ultimes feux d'artifice lors de la cérémonie d'ouverture. Lors de ce spectacle, le président du Comité international paralympique Andrew Parsons s'est réjoui sur scène mardi : "Je n'arrive pas à croire que nous y sommes enfin. Beaucoup doutaient que ce jour arrive, beaucoup pensaient que c'était impossible, mais grâce aux efforts de beaucoup, l'événement sportif doté de la plus grande force de changement sur la planète est sur le point de commencer".CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Vous êtes à nouveau en ligne