JO 2021 : revivez la finale du saut à la perche, avec le sacre de Duplantis et l'échec de Lavillenie

Renaud Lavillenie et Armand Duplantis lors de la finale du saut à la perche des Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, le 3 août 2021.
Renaud Lavillenie et Armand Duplantis lors de la finale du saut à la perche des Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, le 3 août 2021. (MATTHIAS SCHRADER / AFP)

La finale du saut à la perche s'est tenue mardi à Tokyo. Un concours où le Français Renaud Lavillenie, blessé à la cheville, n'a pu faire mieux que huitième. Le Suédois recordman du monde Armand Duplantis a décroché l'or.

Renaud Lavillenie, médaillé d'or à Londres en 2012 et d'argent à Rio en 2016, n'a pas réussi à ajouter une troisième médaille à son palmarès pour ses troisièmes Jeux olympiques, à Tokyo. Le Français, touché à une cheville, s'est à nouveau blessé durant l'échauffement et n'est parvenu à franchir que 5,70 m. Le jeune Suédois Arnaud Duplantis, recordman du monde de la discipline (6,18 m), a décroché l'or en passant les 6,02 m.

Nouvelle blessure pour Lavillenie. Le Français âgé de 34 ans termine à la 8e place du concours, après avoir fait l'impasse à plusieurs reprises à certaines hauteurs. Blessé à la cheville gauche trois semaines avant Tokyo, il s'est de nouveau fait mal mardi à l'échauffement, en retombant mal après l'un de ses sauts.

Premier titre olympique pour Armand Duplantis. Le Suédois, recordman du monde, a fini en tête du concours après avoir été le seul à franchir 6,02 m. Il devance l'Américain Christopher Nilsen (5,97 m) et le Brésilien Thiago Braz, tenant du titre (5,87 m).

Pas de nouveau record pour "Mondo". Le jeune phénomène de la perche, 21 ans, a tenté de battre son propre record du monde (6,18 m le 15 février 2020 à Glasgow) à trois reprises, sans succès. Sa première et sa dernière tentative ont néanmoins été proches de réussir.

Vous êtes à nouveau en ligne