Les 20% de foyers les plus riches supportent la plupart des hausses d'impôts

Les 20% de foyers les plus aisés ont absorbé 75% des augmentations fiscales en 2013 et 2014, selon des chiffres dévoilés par \"Le Monde\", le 9 octobre 2014.
Les 20% de foyers les plus aisés ont absorbé 75% des augmentations fiscales en 2013 et 2014, selon des chiffres dévoilés par "Le Monde", le 9 octobre 2014. (MAXPPP)

Selon des chiffres obtenus par "Le Monde", 1,35 million de foyers sont également devenus imposables en 2014.

Les Français les plus riches ont bel et bien supporté l'essentiel des hausses d'impôts en 2013 et en 2014. Selon un document de la commission des finances de l'Assemblée nationale, dévoilé par Le Monde, jeudi 9 octobre, les 20% de foyers les plus aisés ont en effet absorbé 75% des augmentations fiscales ces deux dernières années. Toujours d'après des chiffres obtenus par le quotidien, 1,35 million de foyers sont toutefois devenus imposables sur la même période, du fait des différentes mesures fiscales prises par le gouvernement.

Classes moyennes supérieures et hauts revenus impactés

Dans le détail, les différentes hausses d'impôts ont permis à l'Etat d'engranger 8 milliards d'euros supplémentaires en 2013 et 2014. Sur cette somme globale, 6 milliards ont été supportés par les 20% de foyers les plus riches, "c'est-à-dire les classes moyennes supérieures et les hauts revenus", décrypte Le Monde.

Le quotidien souligne que la publication de ces données, obtenues à partir d'un échantillon de 500 000 déclarations de revenus, est une première. Elle intervient alors que l'Assemblée nationale s'apprête à examiner le projet de loi de finances pour 2015.

Vous êtes à nouveau en ligne