Le chômage est reparti à la hausse au troisième trimestre, selon l'Insee

Un chômeur consulte le site de Pôle emploi, le 25 juillet 2013, à Paris.
Un chômeur consulte le site de Pôle emploi, le 25 juillet 2013, à Paris. (MAXPPP)

Avec cette progression de 0,2 point, le chômage a retrouvé en métropole son niveau d'il y a un an (9,9%), effaçant l'embellie entrevue depuis la fin 2013.

Désormais, même pour l'Insee, l'inversion de la courbe du chômage est un mirage : en hausse au troisième trimestre (+0,2 point), le chômage a retrouvé en métropole son niveau d'il y a un an (9,9%), a communiqué l'institut jeudi 4 décembre. 

La hausse est encore plus nette en incluant l'Outre-mer : sur l'ensemble du territoire, le taux de chômage, mesuré par l'Institut national de la statistique selon les normes du Bureau international du travail (BIT), a augmenté de 0,3 point, à 10,4%. Sur un an, il est en hausse de 0,1 point.

Une hausse qui efface l'embellie entrevue depuis fin 2013

Sur ce même trimestre, les listes de Pôle emploi ont accueilli 34 200 demandeurs d'emploi sans activité supplémentaires (+1,0%), soit une évolution comparable à celle observée par l'Insee. Les chiffres de l'Institut restent pourtant moins sévères que ceux de Pôle emploi, dont le nombre d'inscrits a grimpé de 4,3% sur un an en métropole.

Cette hausse du troisième trimestre efface la baisse constatée fin 2013 (-0,2 point), qui avait permis au gouvernement de soutenir que l'inversion de la courbe, longtemps promise par François Hollande, était "amorcée".

Vous êtes à nouveau en ligne