La Redoute : sombre restructuration

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Quel avenir pour les salariés de la Redoute ? Très sombre pour 1178 personnes qui devraient faire l'objet d'un plan de suppression, c'est l'annonce qui a été faite par les repreneurs de l'entreprise. Une annonce vécue comme un choc aujourd'hui. Reste à savoir comment cette entreprise s'est retrouvée dans cette situation économique. Ils sont venues partager leur peur d'être licenciés. Crier leur amertume. On bloque tout maintenant! Y en a marre. La Redoute a annoncé hier la suppression de 1.178 postes. C'est la moitié de ses effectifs en France. Pionnière dans la vente par correspondance, La Redoute perd aujourd'hui 40 millions d'euros par an. Une déroute financière que les repreneurs veulent tenter d'arrêter. On va investir dans un nouvel outil de logistique, dans un nouveau système informatique. Ça veut dire qu'on va changer nos process. Car l'historique catalogue a depuis longtemps pris la poussière. Et avec l'explosion du e-commerce, La Redoute n'a pas su affronter la concurrence. Il s'agit de moderniser l'offre en créant 10 collections par an, contre seulement 8 aujourd'hui. Et de moderniser les services. Objectif : des commandes prêtes en 2 H au lieu d'un jour et demi. Un cure de jouvence à 315 millions d'euros. Si l'enseigne réalise 85 % de ses ventes sur Internet, elle vise bien plus. Mais pour les salariés, il est peut-être déjà trop tard. 100 % Internet, c'est bien. Si c'est une évidence, pourquoi ils ne l'ont pas fait avant ? Pourquoi on nous dit que l'informatique est obsolète ? On le savait déjà. Avec deux fois moins de salariés, La Redoute se donne 3 ans pour revenir à l'équilibre.

Quel avenir pour les salariés de la Redoute ? Très sombre pour 1178 personnes qui devraient faire l'objet d'un plan de suppression, c'est l'annonce qui a été faite par les repreneurs de l'entreprise. Une annonce vécue comme un choc aujourd'hui. Reste à savoir comment cette entreprise s'est retrouvée dans cette situation économique.

Ils sont venues partager leur peur d'être licenciés. Crier leur amertume.

On bloque tout maintenant! Y en a marre.

La Redoute a annoncé hier la suppression de 1.178 postes. C'est la moitié de ses effectifs en France. Pionnière dans la vente par correspondance, La Redoute perd aujourd'hui 40 millions d'euros par an. Une déroute financière que les repreneurs veulent tenter d'arrêter.

On va investir dans un nouvel outil de logistique, dans un nouveau système informatique. Ça veut dire qu'on va changer nos process.

Car l'historique catalogue a depuis longtemps pris la poussière. Et avec l'explosion du e-commerce, La Redoute n'a pas su affronter la concurrence. Il s'agit de moderniser l'offre en créant 10 collections par an, contre seulement 8 aujourd'hui. Et de moderniser les services. Objectif : des commandes prêtes en 2 H au lieu d'un jour et demi. Un cure de jouvence à 315 millions d'euros. Si l'enseigne réalise 85 % de ses ventes sur Internet, elle vise bien plus. Mais pour les salariés, il est peut-être déjà trop tard.

100 % Internet, c'est bien.

Si c'est une évidence, pourquoi ils ne l'ont pas fait avant ? Pourquoi on nous dit que l'informatique est obsolète ? On le savait déjà.

Avec deux fois moins de salariés, La Redoute se donne 3 ans pour revenir à l'équilibre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne