La Poste : les Points relais, un exemple de modernisation

tête. La Poste va se moderniser. Elle veut implanter en milieu urbain des Points relais, déjà très présents en zones rurales. Les usagers pourraient aller chercher leur colis ou envoyer un recommandé dans une tranche horaire plus large. Une expérimentation est déjà lancée à Issy-Ies-Moulineaux, près de Paris. Journaux, jeux de hasard, nourriture, cette boutique s'occupe aussi de votre courrier depuis 4 mois. On fait de l'affranchissement, des Colisssimo, les recommandés. Tout se passe à partir d'ici. Derriere son comptoir, il devient postier de proximité. Accueillis de 8 h à 20 h, les clients sont séduits. C'est juste à côté, c'est très pratique. Un atout dans ce quartier tout juste sorti de terre, où le premier bureau de poste était à 20 minutes. Ce couple de commerçants est rémunéré 307 par mois par La Poste. Il y a beaucoup de gens qui viennent pour retirer un colis et qui découvrent ensuite nos services. Le groupe postal veut installer de plus en plus de Points relais en ville et dans les gares. L'expérience existe dans le milieu rural, avec des bureaux dans des mairies. Les Français vont moins en bureau de poste parce qu'ils font leurs opérations sur Internet. Les villes ont évolué alors que nos bureaux n'ont pas bougé. D'autres projets pilotes seront lancés cette année. Objectif : étendre ce dispositif à l'ensemble de la France en 2015.

tête. La Poste va se moderniser. Elle veut implanter en milieu urbain des Points relais, déjà très présents en zones rurales. Les usagers pourraient aller chercher leur colis ou envoyer un recommandé dans une tranche horaire plus large. Une expérimentation est déjà lancée à Issy-Ies-Moulineaux, près de Paris.

Journaux, jeux de hasard, nourriture, cette boutique s'occupe aussi de votre courrier depuis 4 mois.

On fait de l'affranchissement, des Colisssimo, les recommandés. Tout se passe à partir d'ici.

Derriere son comptoir, il devient postier de proximité. Accueillis de 8 h à 20 h, les clients sont séduits.

C'est juste à côté, c'est très pratique.

Un atout dans ce quartier tout juste sorti de terre, où le premier bureau de poste était à 20 minutes. Ce couple de commerçants est rémunéré 307 par mois par La Poste.

Il y a beaucoup de gens qui viennent pour retirer un colis et qui découvrent ensuite nos services.

Le groupe postal veut installer de plus en plus de Points relais en ville et dans les gares. L'expérience existe dans le milieu rural, avec des bureaux dans des mairies.

Les Français vont moins en bureau de poste parce qu'ils font leurs opérations sur Internet. Les villes ont évolué alors que nos bureaux n'ont pas bougé.

D'autres projets pilotes seront lancés cette année. Objectif : étendre ce dispositif à l'ensemble de la France en 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne