L'échalote, espèce non protégée

L'echalote que vous trouvez sur les étals des grandes surfaces n'en est peut-être pas une ! Les producteurs dénoncent une concurrence déloyale des Pays-Bas. Ce producteur angevin ne triche pas avec l'échalote. L'echalote traditionnelle, une culture compliquée et laborieuse. Un bulbe donnera 5 à 10 échalotes. Mais une concurrente est arrivée : l'échalote de semis. La différence c'est qu'une graine donnera un bulbe. Comme l'oignon. Un oignon, pas une échalote. une tromperie sur la marchandise. Autorisée par l'Union Européenne, vendue en supermarché, n'en serait en fait pas une. Est-ce que ce sont des échalotes. Non. On sait que ce qui est vendu comme "échalote issue de semis" n'aurait pas dû s'appeler échalote. On a fait la preuve scientifique que ce n'en était pas. Un consommateur trompé et, pour les producteurs, une concurrence déloyale. Ils plantent et récoltent a la main, pas mécaniquement. Ici, c'est 300 heures de travail par hectare. Les coûts de main d'oeuvre représentent les trois-quarts de la charge de production. Y a-t-il une différence de goût? Ce chef cuisinier a testé à l'aveugle les deux "échalotes". Il sent d'emblée une différence. Ça cuit plus vite alors que l'échalote reste bien plus ferme. Au goût, le verdict est sans appel. Et ça, la fausse échalote. L'echalote est un peu amère, sur l'autre on ne le sent pas du tout. Elle n'a pas trop de goût. La fausse échalote coûte 2 E de moins le kilo. Elle pourrait avoir la peau de l'échalote traditionnelle, et celle de ses producteurs.

L'echalote que vous trouvez sur les étals des grandes surfaces n'en est peut-être pas une ! Les producteurs dénoncent une concurrence déloyale des Pays-Bas.

Ce producteur angevin ne triche pas avec l'échalote. L'echalote traditionnelle, une culture compliquée et laborieuse. Un bulbe donnera 5 à 10 échalotes. Mais une concurrente est arrivée : l'échalote de semis.

La différence c'est qu'une graine donnera un bulbe. Comme l'oignon.

Un oignon, pas une échalote. une tromperie sur la marchandise. Autorisée par l'Union Européenne, vendue en supermarché, n'en serait en fait pas une.

Est-ce que ce sont des échalotes.

Non. On sait que ce qui est vendu comme "échalote issue de semis" n'aurait pas dû s'appeler échalote. On a fait la preuve scientifique que ce n'en était pas.

Un consommateur trompé et, pour les producteurs, une concurrence déloyale. Ils plantent et récoltent a la main, pas mécaniquement. Ici, c'est 300 heures de travail par hectare.

Les coûts de main d'oeuvre représentent les trois-quarts de la charge de production.

Y a-t-il une différence de goût? Ce chef cuisinier a testé à l'aveugle les deux "échalotes". Il sent d'emblée une différence.

Ça cuit plus vite alors que l'échalote reste bien plus ferme.

Au goût, le verdict est sans appel. Et ça, la fausse échalote. L'echalote est un peu amère, sur l'autre on ne le sent pas du tout. Elle n'a pas trop de goût.

La fausse échalote coûte 2 E de moins le kilo. Elle pourrait avoir la peau de l'échalote traditionnelle, et celle de ses producteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne