Journée de commémoration aux victimes de l'esclavage : le discours de François Hollande

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

François Hollande présidait une cérémonie ce matin au Sénat. Comme tous les 10 mai depuis 2006, le président de la République rend hommage aux victimes de l'esclavage. façon de réparer symboliquement les actes commis parla France. Pour les associations, le symbole ne suffit plus. Les grandes banques qui ont profite de l'esclavage doivent payer des projets sociaux. L'Etat fait des choses matérielles, comme la reforme agraire. François Hollande souligne la part funeste prise par la France dans l'exploitation des terres d‘Afrique. Citant les mots d'Aimé Césaire. Il y aurait une note a payer? Puis ce serait fini ? Non, répondit-il, ça ne sera jamais réglé. L'Histoire ne s’efface jamais, on ne Ia gomme pas. Elle ne fait pas l'objet de transactions. Il avait promis de supprimer le mot race de la constitution. Il faut une majorité pour que cela soit voté. Nous n'en somme pas encore là.

François Hollande présidait une cérémonie ce matin au Sénat.

Comme tous les 10 mai depuis 2006, le président de la République rend hommage aux victimes de l'esclavage. façon de réparer symboliquement les actes commis parla France. Pour les associations, le symbole ne suffit plus.

Les grandes banques qui ont profite de l'esclavage doivent payer des projets sociaux. L'Etat fait des choses matérielles, comme la reforme agraire.

François Hollande souligne la part funeste prise par la France dans l'exploitation des terres d‘Afrique. Citant les mots d'Aimé Césaire.

Il y aurait une note a payer? Puis ce serait fini ? Non, répondit-il, ça ne sera jamais réglé. L'Histoire ne s’efface jamais, on ne Ia gomme pas. Elle ne fait pas l'objet de transactions.

Il avait promis de supprimer le mot race de la constitution.

Il faut une majorité pour que cela soit voté. Nous n'en somme pas encore là.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne