Pierre Magnan

Le président Ali Bongo Ondimba à Ankara en 2015

Le Gabon arrête-t-il des Turcs supposés être des opposants à Erdogan ?

Une rame de TGV arrive à Tanger au Maroc le 30 juin 2015. Cette arrivée symbolise l\'implication de la SNCF dans le développement ferroviaire en Afrique.

La SNCF se développe en Afrique

Le président réélu a salué le 2 avril les Egyptiens pour leur mobilisation «impressionnante» lors d\'un discours retransmis à la télévision. Les forces armées égyptiennes lui ont réitéré leur ferme soutien, promettant de «se tenir toujours derrière son leadership avisé». Archi-favori, il avait pour seul adversaire Moussa Mostafa Moussa, un homme politique méconnu du grand public et partisan affiché du chef de l\'Etat. Celui-ci a obtenu 2,92% des voix. «Le plus important, c\'est que l\'Egypte a gagné», s\'est-il réjoui. Elu avec 96,9% des voix en 2014, M. Sissi est arrivé au pouvoir un an après la destitution par l\'armée (dont il était alors le chef) du président démocratiquement élu, l\'islamiste Mohamed Morsi. Sa réélection ne faisait aucun doute. Depuis le début de la campagne, Abdel Fattah al-Sissi est omniprésent à la télévision comme sur les affiches dans les rues. Interdisant toute opposition, il doit maintenant gérer les difficultés d\'un pays dont l\'économie est en pleine crise malgré le soutient du FMI.

LA PHOTO. Elu avec 97%, Abdel Fattah al-Sissi est présenté comme «l'espoir»

L\'armée somalienne est jugée trop faible pour s\'opposer aux rebelles shebab sans l\'appui de la force internationale de plus de 20.000 hommes déployée dans le pays.

Somalie : la guerre continue malgré la présence des forces internationales

Vincent Bolloré, président du groupe du même nom, à Paris en avril 2017

Des journalistes poursuivis par une entreprise liée au groupe Bolloré relaxés

Après la décision de Trump, retour sur l'histoire très particulière du Liberia

Le roi du Maroc dans une synagogue parisienne

Où sont passés les milliards libyens disparus?

«100% Bled»: une BD provocatrice de Salim Zerrouki sur «nous, les Arabes»

LA PHOTO. La prostituée et l'islamiste sur une scène de théâtre à Tunis

Colonisation: quand à la Chambre des députés on parlait de «races inférieures»

Maroc : une explosion sociale prévisible à Jerada

#8mars2018: la Journée des femmes en Algérie sur Twitter ou Facebook

L’incroyable histoire des 10.000 soldats russes envoyés par la France en Algérie

LA PHOTO. Akwasi Frimpong, le Ghanéen qui se rêve en or aux JO de PyeongChang

Tunisie, Algérie: la folle histoire d’une mer dans le Sahara

En Tunisie, des journalistes évoquent le retour d’un Etat policier

Tunisie: cinq ans après son assassinat, hommage à Chokri Belaïd

Un nouveau plan pour sauver la Casbah d'Alger... sous l'œil de l'Unesco

Algérie-Cuba: pétrole contre médecins

Drapeau de Daech (Etat islamique, Isis en anglais).

Une Française mariée à un cadre de Daech jugée en Algérie

Satisfecit du FMI à la Tunisie, alors que la colère sociale semble apaisée

Comment la Suisse est devenue un acteur majeur du marché du cacao

LA PHOTO. RDC: risques élevés d'épidémie de choléra à Kinshasa

RDC: quelque quatre millions de déplacés à cause des violences, plus qu'en Syrie

L'Afrique a besoin d'industrialisation et d'infrastructures, selon la BAD

Egypte: réélection de maréchal en vue pour le président al-Sissi

Algérie: le Premier ministre Ahmed Ouyahia sur la sellette

Le terme Casbah, qui désignait à l\'origine le point culminant de la médina de l\'époque ziride, s\'applique aujourd\'hui à l\'ensemble de la vielle ville d\'El Djazair, dans les limites marquées par les remparts d\'époque ottomane. Lesquels ont été édifiés dés la fin du XVIe siècle.

«Il y a une envie d’Algérie», selon le voyagiste français Jean-François Rial

Puits de pétrole à Hassi Messaoud (centre-est de l\'Algérie). Avec le gaz, le pétrole est la principale richesse de l\'Algérie.

Hausse des prix du pétrole : une chance pour les pays producteurs africains

1234567891053

Vous êtes à nouveau en ligne