Laurent Ribadeau Dumas

Le Premier ministre slovaque, Robert Fico, à Strasbourg le 6 juillet 2016.

Slovaquie : Robert Fico, un Premier ministre fougueux et démagogue

Drapeau de l\'UE au siège de la Commission à Bruxelles, le 22 mars 2016.

Sommet de Bratislava: le Brexit grippe les institutions européennes

La couverture du «Spiegel» qui ne plaît pas à Ankara.

Une couverture du Spiegel avec Erdogan envenime les relations Allemagne-Turquie

Djihadistes à Taybat al Imam (nord de la Syrie) le 31 août 2016

Le salafisme est-il soluble dans le djihadisme?

Moisson à Orezu (sud-est de la Roumanie), le 2 juillet 2014.

Roumanie : les investisseurs étrangers se ruent sur les terres agricoles

Le Premier ministre croate Tihomir Oreskovic à Zagreb, au moment de sa nomination, le 23 décembre 2015.

Dérive droitière en Croatie: un ministre de la Culture qualifié de «pro-nazi»

Musulman lisant le Coran dans la mosquée Rouqayya dans la vieille ville de Damas

Syrie: qui sont vraiment les alaouites?

Ahmad Chah Massoud dans l\'une de ses bases du nord-est de l\'Afghanistan, le 28 juin 2001.

Afghanistan : le commandant Massoud, entre mythe et réalité

Un agent municipal répand de la fumée près d’une gare de la ville, le 3 septembre 2016. La période est critique alors que plus de 50% des habitants s’entassent dans des bidonvilles. Et que les pluies de mousson s’abattent sur Bombay, provoquant un pic de maladies tropicales. 

LA PHOTO. L’Inde lutte contre les moustiques porteurs du virus Zika

Accident routier à Kasserine (Tunisie) le 31 août 2016 (capture d\'écran du site tunisien Kapitalis)

Accidents de la route en Tunisie: «Nous vivons un terrorisme routier»

De gauche à droite: Kang Il-chul (83 ans), Gil Won-ok (83 ans) et Park Ok-sun (87 ans), citoyennes sud-coréennes, anciennes «femmes de réconfort», manifestant devant l\'ambassade du Japon à Séoul le 19-10-2011 pour obtenir  des excuses publiques du Japon.

Japon-Corée: les «femmes de réconfort» rejettent toujours leurs indemnisations

Des islamistes détruisent un mausolée ancien à Tombouctou, le 1er juillet 2016 (image tirée d\'une vidéo).

Un djihadiste jugé à La Haye pour des destructions de mausolées à Tombouctou

Bolt, premier donc, devant l’Américain Justin Gatlin et le tout jeune (22 ans) et surprenant Canadien André de Grasse. «Brilliant Bolt» («Génial Bolt»), titrait le journal jamaïcain Jamaïca Observer après le triomphe de son ressortissant. Et de souligner avec emphase que l’athlète «est entré dans le royaume de l’immortalité». Tout en relevant que le public brésilien, amoureux du champion, «l’a acclamé avec force quand il est arrivé sur la piste». Au contraire de Gatlin, deux fois suspendu pour dopage, qui a été hué. Avec un tel champion, et avec d’autres (comme le coureur de haies Omar McLeod ou la sprinteuse Shelly-Ann Fraser Pryce), la Jamaïque montre vraiment qu’elle est certes un «petit pays mais (un) géant de l’athlétisme», comme l’expliquait Géopolis dès 2012. Cette année-là, la Première ministre jamaïcaine, Portia Simpson-Miller, citée par Courrier International, soulignait : «Je salue Usain (…) non seulement parce qu’il montre au monde le meilleur de la Jamaïque, mais aussi pour sa représentation superbe de l’athlétisme, et du sport en général, dans ce qu’ils ont de meilleur». Des félicitations que le nouveau chef du gouvernement, Andrew Holness, pourrait sans doute reprendre à son compte.

LA PHOTO. JO de Rio: Usain Bolt entre «au royaume de l'éternité»

Dessin de Bill Leak, paru le 4 août 2016 dans The Australian. Capture d\'écran du site du quotidien.

Australie : une caricature sur les Aborigènes crée la polémique

Un membre du commando apparaissant sur le balcon du bâtiment de la délégation israélienne à Munich (5-9-1972)

Le massacre d'athlètes israéliens lors des Jeux de Munich en 1972

La militante des droits de l\'Homme Irom Sharmila arrive au tribunal d\'Imphal, capitale de l\'Etat du Manipur (nord-est de l\'Inde), le 9 août 2016.

Inde : une militante termine une grève de la faim qui a duré près de 16 ans

Un Airbus A380 pendant le Salon aéronautique du Bourget le 15 juin 2015.

Royaume-Uni: Airbus soupçonné de corruption

Le président Recep Tayyip Erdogan et son épouse, Emine Gulbaran, saluent la foule lors du rassemblement géant «pour la démocratie et les martyrs», organisé par l’AKP, Parti de la justice et du développement au pouvoir. Ce rassemblement a marqué l\'apothéose de trois semaines de mobilisation dans les rues après le putsch raté du 15 juillet en Turquie. Il s\'est transformé en démonstration de force pour le président Erdogan. Prenant la parole à la fin de la manifestation, ce dernier a de nouveau évoqué un possible rétablissement de la peine de mort en Turquie. «Si le peuple veut la peine de mort, les partis suivront sa volonté», a-t-il dit devant ses sympathisants qui scandaient «peine de mort!». Le chef d\'état-major Hulusi Akar, brièvement enlevé par les putschistes, a été acclamé en héros par la foule. Il a lui aussi été interrompu par des cris de «peine de mort!». Un rétablissement de la peine capitale abolie en 2004 sonnerait le glas des négociations, déjà très compromises, d\'adhésion de la Turquie à l\'Union européenne.

LA PHOTO. Turquie: une manifestation géante en faveur d'Erdogan

Des militants de l\'ANC participant à la campagne pour les élections locales à KwaMashu (est de l\'Afrique du Sud) le 2 août 2016.

Municipales en Afrique du Sud : un test pour l’ANC et le président Zuma

Le Premier ministre tunisien sortant, Habib Essid, au Parlement tunisien le 30 janvier 2016. Il regarde l\'heure, comme s\'il était temps... de quitter le pouvoir...

Tunisie : les dessous de la démission du Premier ministre Habib Essid

La coureuse du 800 m russe Youlia Stepanova lors des championnats d\'Europe d\'athlétisme à Amsterdam le 6 juillet 2016. Sur son dossard, on peut lire (en anglais): «I run clean» («Je cours propre»)...

Russie : Youlia et Vitali Stepanova, «lanceurs d’alerte» contre le dopage

La rencontre en 1972 à Pékin entre Mao et Nixon: un des résultats de la «diplomatie du ping-pong»

Sport et diplomatie : quelles relations?

Donald Trump à Miami (Floride) le 27 juillet 2016.

Donald Trump : «Un ami m’a dit : la France n’est plus la France»

La flamme olympique à Mycène (Grèce) le 13-4-2004

Le rituel de la flamme olympique

Sous les yeux de quelques journalistes et officiels conviés à en être témoins, le général Mohamed Reza Naghdi, a expliqué l\'objectif et les fondements de la démarche. Selon lui, «les télévisions satellitaires développent en général la corruption et corrompent la culture de notre société (...) elles ont pour effet l\'augmentation du nombre des divorces, le développement de la drogue et de l\'insécurité». Autant opération de communication extérieure que rappel à l\'ordre intérieur, le chef des Bassidji en a profité pour critiquer les propos du ministre de la Culture, Ali Janati, qui avait plaidé trois jours auparavant pour l\'assouplissement d\'une «loi violée par 70% des Iraniens» (sur 80 millions). En effet, la loi, très largement enfreinte, interdit la possession et la vente de matériel de réception de télévision par satellite. Les contrevenants peuvent être condamnés à une amende allant de 30 à 2800 dollars. La police effectue régulièrement des descentes pour saisir des matériels de réception visibles sur les toits.

LA PHOTO. La République islamique d'Iran fait la chasse aux paraboles

Scène tirée du film All Quiet On The Western Front (A l\'Ouest, rien de nouveau), film de Lewis Milestone (1930)

Le phénoménal succès du livre «A l'Ouest, rien de nouveau»

Melania Trump à la tribune de la convention républicaine à Cleveland le 18 juillet 2016.

Quand Mme Trump plagie Mme Obama...

Le secrétaire général de l\'Otan, Jens Stoltenberg, tient une conférence de presse dans le siège de l\'alliance à Bruxelles le 10 février 2016.

A cause du Brexit, y aura-t-il du rififi à l’Otan?

Militaires afghans près de leur base dans la province du Logar (est), le 16 février 2016.

Afghanistan : la guerre perpétuelle

Le défenseur français Patrick Battiston est emmené sur une civière après un choc violent avec le gardien allemand Harald Schumacher le 8 juillet 1982 lors de la demi-finale de Coupe du monde de football à Séville. Il est réconforté par le capitaine de l\'équipe de France, Michel Platini.

Mondial de foot en 1982 à Séville: le traumatisme des bleus face à l'Allemagne

1202122232425262728293045

Vous êtes à nouveau en ligne