Frédérique Harrus

La chef Lorna Boboua do Sacramento

A table ! Le chef est une femme: Lorna Boboua do Sacramento

La cheffe Anto Cocagne

A table ! Le chef est une femme: Anto Cocagne

Nathalie Shermann

A table ! Le chef est une femme: Nathalie Shermann

La cheffe Fatema Hal

A table ! Le chef est une femme: Fatema Hal

Nathalie Brigaud Ngoum

A table ! Le chef est une femme: Nathalie Brigaud Ngoum

Plat de couscous marocain

A table ! L'Economie dans l'assiette. Au Maghreb, devant un couscous

Plat de mafé, viande à la sauce d\'arachide

A table ! L'Economie dans l'assiette. Au Mali, devant un mafé

sur les rives de la baie de Hann, à Dakar, au Sénégal. Le constat est tellement alarmant sur l\'état de la baie qu\'un ambitieux projet de dépollution vient d\'être mis sur pieds par l\'Agence française de développement. La situation a atteint ce degré de pollution en raison, entre autres, du rejet direct d’effluents industriels et domestiques. 60% de l’industrie manufacturière sénégalaise sont situés le long de la baie de Hann et y déversent directement leurs eaux polluées. Par ailleurs, des villages se sont développés à proximité, sans système d’évacuation des eaux usées, qui se déversent également dans la baie.

LA PHOTO. Sénégal: l'effrayante pollution de la baie de Hann

Plat à la sauce de feuilles de gboman

A table ! L'Economie dans l'assiette. Au Bénin devant de la sauce Man Tindjan

Plat d\'isigafuliya

A table ! L'Economie dans l'assiette. Au Rwanda, devant un igisafuliya

suite aux trombes d\'eau qui ont accompagné le cyclone tropical Sagar. Toute la corne de l\'Afrique a été touchée, principalement la Somalie, où 16 personnes ont trouvé la mort au Somaliland. Au Puntland, deux hommes ont été emportés par les eaux dans leur voiture dans une vallée à Bosaso. Selon un communiqué d\'un responsable du Bureau de coordination des Affaires humanitaires (Ocha), le cyclone a détruit des routes et des infrastructures de communication, rendant difficile une estimation sur l\'intégralité des dommages au Somaliland. Le passage de Sagar a également fait deux morts à Djibouti, où plusieurs quartiers ont été inondés, touchant entre 20.000 et 30.000 personnes, selon l\'Ocha.

LA PHOTO: Somalie: Mogadiscio sous les eaux après le passage du cyclone Sagar

Intérieur d\'un sac de mixture de pap déjà tout prêt.

A table ! L'Economie dans l'assiette. En Afrique du Sud, devant du mielie pap

Plat d\'attiéké, sorte de semoule de manioc cuisiné avec du thon salé.

A table ! L'Economie dans l'assiette. En Côte d'Ivoire, devant un attiéké

Thiébou Dieune, plat commun partagé 

A table ! L'Economie dans l'assiette. Au Sénégal, devant un Thiebou Dieune

les autorités tunisiennes déploient un très important dispositif de sécurité autour des 5 à 6000 personnes qui s\'y retrouvent. Cette synagogue avait été la cible d\'un attentat au camion piégé en 2002, et restaurée depuis. La tradition veut que les pèlerins écrivent sur un œuf les souhaits qu\'ils désirent voir se réaliser, mais aussi le nom de jeunes filles à marier. Dans une niche dérobée aux regards, et dans laquelle brûlent des bougies, les pèlerins ont coutume de déposer ces œufs crus. Plus tard, à la fin des journées du pèlerinage, ils reviendront pour retirer ces œufs, qui auront entre temps cuit à la chaleur des bougies et dans l’atmosphère confinée de la niche. Ensuite, on remettra à chacune des jeunes filles concernées, l’œuf qui porte son nom. Consommé par l’intéressée, il est censé lui permettre de rencontrer le prince charmant avant le prochain pèlerinage...

LA PHOTO. Djerba: des œufs pour des vœux au pèlerinage juif de la Ghriba

Troupeau de vaches 

Nigeria: la fuite devant la sécheresse provoque des conflits inter-ethniques

Ouganda, janvier 2018. Ancienne exciseuse ayant arrêté de pratiquer après la promulgation d\'une loi interdisant les mutilations génitales féminines. Elle montre un outil de sa fabrication servant à l\'excision.

Excision: réparer le corps et l'âme des femmes en France

Ce que disent les statistiques sur les femmes du Maroc et ce qu'elles taisent

Iman en Nefertiti dans le clip de Michael Jackson, « Remember the time ». YouTube

Icône pharaonique, Néfertiti soulève passions et polémiques

Femme comptant son argent au marché de Conakry

Guinée: en finir avec les mariages précoces et forcés des femmes

«Alphabet» berbère 

Le «Chleuh»: derrière l'Allemand, un Berbère du Maroc

Table de fête sur laquelle trônent terri, farine avec 5 œufs et 5 cosses de fèves fraîches, miel, fruits confits, leben (petit-lait fermenté), levain...

La mimouna, fête juive typiquement marocaine, adoptée en Israël

Afrique du Sud: une première peine de prison ferme pour insultes racistes

n\'est pas parvenue à cacher les multiples malversations dont se sont rendus coupables les dirigeants de ce sanctuaire. Le temple de Dhammakaya, au nord de Bangkok est célèbre dans tout le pays pour le mouvement éponyme qu\'il abrite. Bien que s\'apparentant à une secte, celui-ci jouit d\'une immense fortune, compte près de 3.000 moines et possède des ramifications dans plus de 30 pays. Il est au cœur d\'un immense scandale financier, qui tient le pays en haleine depuis des mois. Ses dirigeants ont détourné des millions d\'euros de dons faits par les fidèles, dont plus de 31 millions versés par un chef d\'entreprise accusé d\'avoir, lui-même, détourné cet argent. L\'Etat a mobilisé 4.000 policiers et militaires pour investir le temple, les précédents raids ayant échoué du fait de l\'opposition des fidèles qui en avaient interdit l\'accès. Malgré les moyens mis en œuvre, le moine fondateur de 70 ans reste introuvable.

LA PHOTO. Thaïlande: une secte très «space»

Le premier calendrier astrologique chinois est apparu au 3e millénaire avant Jésus-Christ. Ce zodiaque comporte 12 signes, un par an, tous symbolisés par des animaux du quotidien, dragon excepté, mais surtout de la mythologie. Chaque animal a des qualités (qui ne correspondent pas à celles qui sont leur sont prêtées par les Européens), qui sont affinées par l\'élément qui caractérise l\'anima: eau, terre, air, feu, bois. Le zodiaque chinois est supporté par un calendrier lunaire. Le Nouvel An chinois est donc mobile entre mi-janvier et mi-février. Cette année, c\'est le 28 janvier 2017.

LA PHOTO. Bonne année du Coq de feu !

Drapeaux australien, britannique et canadien

L'abandon contraint d'enfants une pratique toujours en cours en Grande-Bretagne

Ainsi, ce concours de rangoli à Hyderabad. Les rangoli sont des figures traditionnelles réalisées en poudres colorées. Partout en Inde dans les villages, les femmes font ces dessins chaque matin sur les seuils ou dans la cour des maisons ou sur le sol des temples. A l\'occasion de ce concours, une femme a rajouté une alerte sur le sort fait aux filles en Inde.

LA PHOTO. Inde: sauvez les filles!

Une femme en burqa.

La production et la vente de burqas désormais interdites au Maroc

il raconterait la vie dans la province du Fujian, au sud-est de la Chine, depuis 1000 ans. Et il témoignerait sur le legs architectural des générations antérieures: la bâtisse nichée sous sa frondaison. En effet, ces habitations sont spécifiques à cette province. Ces grandes maisons de plain-pied, en argile et bois, s\'appellent des tulou. Ces bâtiments d\'un seul tenant (en rond, carré, rectangle) sont organisés autour d\'une cour centrale, lieu de socialisation. A l\'intérieur, les pièces communiquent toutes entre elles et peuvent abriter plusieurs centaines de personnes. Elles sont dotées de murs extérieurs épais protégeant des aléas climatiques. D\'autres murs, intérieurs et transversaux, servent de coupe-feu en cas d\'incendie. La forme particulière du bâtiment facilite la circulation de l\'air. En 2008, 46 tulou ont été inscrits au patrimoine de l\'Unesco.

LA PHOTO. Chine: le banian de mille ans

C\'est ainsi que les Péruviens appelaient l\'or trouvé sur la montagne. A la différence des villes minières qui, généralement, appartiennent à la mine, ici, c\'est beaucoup plus «volatile». Les différents petits sites, et pratiquement tous les mineurs sont «artisanaux», pour ne pas dire illégaux. Les propriétaires des multiples mines ont mis en place un système d\'exploitation assez particulier, propre à cette région. Les mineurs travaillent un certain nombre de jours «gratuitement», mais les jours restants, le produit de leur travail leur revient intégralement. Cela s\'appelle le «cachorreo». La proportion est généralement de 28 jours gratuits pour 2 jours personnels. Mais le chapardage assez généralisé fausse (et allège) un peu la donne. Il n\'empêche que ce système à de faux airs de loterie, quand le mineur découvre une grosse pépite le jour où travaille pour lui-même ...

LA PHOTO. Au Pérou, la Rinconada, ville et mine, la plus haute du monde

12345678

Vous êtes à nouveau en ligne