Bertrand Dicale

"Pour que ça marche à l'étranger, il faut chanter en anglais"

"Les Français ne comprennent rien à la musique brésilienne"

"Il n'y a rien de plus naturel que d'enregistrer un duo"

"L'accordéon musette, c'est typiquement français"

"C’est avec Gainsbourg qu’on a commencé à parler de sexe dans les chansons"

"Les yé-yé c’est des rebelles"

Les Américains : libérés ou pas du religieux ?

"Georges Brassens est athée, il ne croit pas en Dieu"

"'Ne me quitte pas' c'était évident que ça marcherait"

"La chanson est un moyen parfait d'apprendre le français"

"Les chanteurs ne pensent qu’au pognon"

"Pour faire un disque, il faut quand même savoir chanter"

"On ne peut pas avoir été copain avec les Beatles et avec les Rolling Stones"

"Tout le monde aime Boby Lapointe"

"Le plus important, c'est la rythmique"

"Quand on fait une reprise, il n'y a aucun risque"

"Le fou chantant, c'est Charles Trenet et personne d'autre"

"Les chanteurs, c'est tous des copains"

"Anne Sylvestre, c'est pour les enfants"

"Les Beatles, c’est quand même mieux en anglais"

"Les crooners, ça vient des États-Unis"

"Ce qui est important dans la chanson française, c'est le texte"

"La téléréalité, ça a tout changé dans la chanson française"

"Le rap, en France, c’est de gauche"

"Julio Iglesias, ce n’est que des espagnolades"

"La mélodie, chez Brassens, c'est pas le plus important "

"Quand on prend une bonne chanson en anglais, ça fait une bonne chanson en français"

"Les faits divers, ça ne fait jamais des bonnes chansons"

"Aznavour c'est de la chanson française classique, il n'a rien inventé"

"La Javanaise, ça c'est un vrai tube"

1303132333435363738394044

Vous êtes à nouveau en ligne