Joinville : un chapiteau détruit par l'orage

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Encore un épisode orageux intense la nuit dernière avec notammant ce chapiteau soufflé a Joinville (Haute-Marne) et où 300 personnes faisaient la fête. 18 personnes sont toujours hospitalisées. 300 à 400 persones faisaient la fête sous deux tentes, quand, en quelques secondes, le vent a tout balaye. Les rafales s'engouffrent sous ces toiles bleues. Les armatures se soulèvent et retombent sur les personnes. Sur place, c'est la panique. On s'est mis à courir pour se protéger derrière les voitures. Quand je me suis retournée, j'ai vu la bâche et les gens qui se sont pris les piquets dans le dos et sur la tête. 30 persones sont blessées, dont six grièvement. Un homme de 75 ans est toujours entre la vie et la mort. Tous les blessés on été emmenés dans les hôpitaux de la région. Ce matin, le vent a laissé la place à la pluie. Les habitants et les autorités sont encore stupéfaits par l'événement. C'était très violent parce que le vent a traverse le nord de la Haute-Marne et une partie des arbres étaient couchés sur la route. Il y a eu de fortes rafales sur un temps très court. La Haute-Marne était placée hier en vigilance jaune, en raison des violents orages qui traversaient le pays.

Encore un épisode orageux intense la nuit dernière avec notammant ce chapiteau soufflé a Joinville (Haute-Marne) et où 300 personnes faisaient la fête. 18 personnes sont toujours hospitalisées.

300 à 400 persones faisaient la fête sous deux tentes, quand, en quelques secondes, le vent a tout balaye. Les rafales s'engouffrent sous ces toiles bleues. Les armatures se soulèvent et retombent sur les personnes. Sur place, c'est la panique.

On s'est mis à courir pour se protéger derrière les voitures. Quand je me suis retournée, j'ai vu la bâche et les gens qui se sont pris les piquets dans le dos et sur la tête.

30 persones sont blessées, dont six grièvement. Un homme de 75 ans est toujours entre la vie et la mort. Tous les blessés on été emmenés dans les hôpitaux de la région. Ce matin, le vent a laissé la place à la pluie. Les habitants et les autorités sont encore stupéfaits par l'événement.

C'était très violent parce que le vent a traverse le nord de la Haute-Marne et une partie des arbres étaient couchés sur la route. Il y a eu de fortes rafales sur un temps très court.

La Haute-Marne était placée hier en vigilance jaune, en raison des violents orages qui traversaient le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne