Iran : sortir de son isolement ?

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Pour comprendre les enjeux de cet apaisement diplomatique avec un pays clé influent dans cette région, interrogeons-nous sur ce nouveau visage qu'offre l'Iran. Cet accord n'aurait probablement jamais pu voir le jour sous la présidence d'Ahmadinejad. Qu'est-ce qui change avec Hassan Rohani. D'un Mahmoud Ahmadinejad provocateur et vociférant, à un Hassan Rohani affable et souriant, l'Iran, de la confrontation au dialogue. Des son élection en juin dernier, le mollah modéré promet de sortir le pays du marasme économique. Dix ans de sanctions pour cause de programme nucléaire pèsent lourd sur les Iraniens. Le président Rohani résume ainsi sa nouvelle approche. Ftohani, adopté par les réformateurs mais religieux traditionnel a l'appui du Guide suprême, l'ayatollah Khamenei. Il fut candidat à la présidentielle car le Guide l'a bien voulu. L'Iran a changé d'attitude car le Guide a aussi donné son feu vert: ouvrir Ié dialogué pour protéger les intérêts du régime. Le régime islamique s'est transformé de l'intérieur. Les gens ont évolué, les rapports de force ont changé, ce régime est bien plus fort qu'il y a quelques années car il y a unité, consensus national et volonté d'ouverture à l'extérieur. Une évolution pour reprendre sa place sur la scène internationale, mais ce n'est pas pour autant un assouplissement des règles islamiques qui régissent la vie des Iraniens.

Pour comprendre les enjeux de cet apaisement diplomatique avec un pays clé influent dans cette région, interrogeons-nous sur ce nouveau visage qu'offre l'Iran. Cet accord n'aurait probablement jamais pu voir le jour sous la présidence d'Ahmadinejad. Qu'est-ce qui change avec Hassan Rohani.

D'un Mahmoud Ahmadinejad provocateur et vociférant, à un Hassan Rohani affable et souriant, l'Iran, de la confrontation au dialogue. Des son élection en juin dernier, le mollah modéré promet de sortir le pays du marasme économique. Dix ans de sanctions pour cause de programme nucléaire pèsent lourd sur les Iraniens. Le président Rohani résume ainsi sa nouvelle approche.

Ftohani, adopté par les réformateurs mais religieux traditionnel a l'appui du Guide suprême, l'ayatollah Khamenei. Il fut candidat à la présidentielle car le Guide l'a bien voulu. L'Iran a changé d'attitude car le Guide a aussi donné son feu vert: ouvrir Ié dialogué pour protéger les intérêts du régime.

Le régime islamique s'est transformé de l'intérieur. Les gens ont évolué, les rapports de force ont changé, ce régime est bien plus fort qu'il y a quelques années car il y a unité, consensus national et volonté d'ouverture à l'extérieur.

Une évolution pour reprendre sa place sur la scène internationale, mais ce n'est pas pour autant un assouplissement des règles islamiques qui régissent la vie des Iraniens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne