Iran : réactions aux résultats des élections présidentielles

Dès mercredi, l'Assemblee nationale examinera un projet de loi beaucoup plus drastique sur la fraude fiscale. En Iran, c'est le modéré Hassan Rohani qui a été élu Président. La victoire a été célébrée par ses partisans dans les rues de Téhéran. La vague violette s'est répandue dans les rues de Téhéran, dès l'annonce des résultats. C'est la couleur d'Hassan Rohani, le religieux modéré largement élu. Des jeunes par milliers, mais seulement, sont descendus célébrer la victoire du candidat le plus modéré, celui qui a promis de sortir l'Iran de l'isolement. Merci d'avoir pris en compte mon vote cette fois-ci, clame delui-ci. Cette foule en liesse est également sortie dire adieu à M. Ahmadinejad, Son élection contestée s'était soldée par une répression féroce en 2009. Une nuit de célébration pour saluer ce qu'ils espèrent être une nouvelle ère. Le violet à remplacé le vert de 2009, mais les attentes de la foule sont les mêmes : ouverture et réformes. J'espère qu'il va respecter ses promesses. Son slogan est de restaurer la sagesse et l'espoir dans ce pays. On espère qu'il va rendre sa dignité à l'Iran, s'occuper du chômage et des problèmes économiques. Brandissant la clé, symbole de son parti, tous espèrent un assouplissement de la politique de l'Iran sur le dossier du nucléaire et la levée des sanctions qui mettent à genoux l'économie iranienne. Dans sa première intervention télévisée, Hassan Rohani a estimé que sa victoire était celle de la modération sur l'extrémisme.

Dès mercredi, l'Assemblee nationale examinera un projet de loi beaucoup plus drastique sur la fraude fiscale.

En Iran, c'est le modéré Hassan Rohani qui a été élu Président. La victoire a été célébrée par ses partisans dans les rues de Téhéran.

La vague violette s'est répandue dans les rues de Téhéran, dès l'annonce des résultats. C'est la couleur d'Hassan Rohani, le religieux modéré largement élu. Des jeunes par milliers, mais seulement, sont descendus célébrer la victoire du candidat le plus modéré, celui qui a promis de sortir l'Iran de l'isolement. Merci d'avoir pris en compte mon vote cette fois-ci, clame delui-ci. Cette foule en liesse est également sortie dire adieu à M. Ahmadinejad, Son élection contestée s'était soldée par une répression féroce en 2009. Une nuit de célébration pour saluer ce qu'ils espèrent être une nouvelle ère. Le violet à remplacé le vert de 2009, mais les attentes de la foule sont les mêmes : ouverture et réformes.

J'espère qu'il va respecter ses promesses. Son slogan est de restaurer la sagesse et l'espoir dans ce pays.

On espère qu'il va rendre sa dignité à l'Iran, s'occuper du chômage et des problèmes économiques.

Brandissant la clé, symbole de son parti, tous espèrent un assouplissement de la politique de l'Iran sur le dossier du nucléaire et la levée des sanctions qui mettent à genoux l'économie iranienne. Dans sa première intervention télévisée, Hassan Rohani a estimé que sa victoire était celle de la modération sur l'extrémisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne