Iran : l'élection d'Hassan Rohani saluée par la population

Bonjour Pascale Bourgaux. La victoire de Hassan Rohani a été saluée hier dans les rues de Teheran. Ces manifestants sont issus de l'électorat "moderne", mais il y a également les déçus d'Ahmadinejad. Pascale Bourgaux : Hier soir, il n'y avait pas que des "branchés" dans les rues de Téhéran, mais aussi des femmes en tchadors et des familles "traditionnelles" qui avaient voté pour Ahmadinejad mais qui aujourd'hui, excédés par la crise économique et les sanctions, et rassurés par la personnalité de Rohani qui, bien que réformateur, est aussi un haut-dignitaire du clergé chiite. Cette classe moyenne en souffrance a massivement vote pour Rohani. S'ouvre en Iran une nouvelle étape politique, comparable a la cohabitation. A la tête de l'Etat, les conservateurs représentés parle Guide suprême. C'est l'Iran ultra-religieuse et anti occidentale. Et en dessous, le Président réformateur. Cet Iran rêve de démocratie dans le cadre de la République islamique.

Bonjour Pascale Bourgaux. La victoire de Hassan Rohani a été saluée hier dans les rues de Teheran. Ces manifestants sont issus de l'électorat "moderne", mais il y a également les déçus d'Ahmadinejad.

Pascale Bourgaux : Hier soir, il n'y avait pas que des "branchés" dans les rues de Téhéran, mais aussi des femmes en tchadors et des familles "traditionnelles" qui avaient voté pour Ahmadinejad mais qui aujourd'hui, excédés par la crise économique et les sanctions, et rassurés par la personnalité de Rohani qui, bien que réformateur, est aussi un haut-dignitaire du clergé chiite. Cette classe moyenne en souffrance a massivement vote pour Rohani. S'ouvre en Iran une nouvelle étape politique, comparable a la cohabitation. A la tête de l'Etat, les conservateurs représentés parle Guide suprême. C'est l'Iran ultra-religieuse et anti occidentale. Et en dessous, le Président réformateur. Cet Iran rêve de démocratie dans le cadre de la République islamique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne