Internet : accélérateur de carrière

Voir la vidéo
FRANCE 2

Hors concerts, les plateformes de streaming contribuent à 46% du chiffre d'affaires de la musique enregistrée et permettent à de jeunes talents d'éclore sans manager et sans producteur. France 2 vous propose de découvrir l'histoire de Petit Biscuit. 

Quelques notes suffisent pour le reconnaître : Petit Biscuit, le DJ aux 250 millions de vues sur internet. Une mélodie électro aux accents nostalgiques, qui a fait de cet étudiant une star mondiale en seulement quelques mois. À 18 ans, Petit Biscuit, alias Mehdi Benjelloun, remplit déjà le Zénith de Paris et des salles de concert aux États-Unis. Pourtant, deux ans plus tôt, personne ne connaissait ce lycéen originaire de Rouen. Après les cours, il compose quelques morceaux grâce à son ordinateur, et les partage sur internet. 

Des listes suivies par des millions d'internautes

"À l'époque, j'avais un clavier, des instruments sur mon ordi, j'avais ma guitare, mon piano, et j'avais juste envie de faire un truc un peu nostalgique, rêveur, un peu planant", explique le jeune homme. "J'étais pas trop chaud pour la sortir, et y a un pote à moi, Thomas, qui m'a dit : 'Mais si, il faut absolument que tu la sortes', et j'ai fini par la sortir au final". Sortir sa chanson, cela veut dire la publier sur internet. Dès sa mise en ligne, le morceau est écouté gratuitement par des milliers d'internautes, en particulier sur cette plateforme d'écoute en ligne : Spotify. Quand une chanson dépasse un certain nombre d'écoutes, elle est examinée par des éditeurs, des experts musicaux, chargés de repérer les nouveaux talents. Ils peuvent alors les mettre en avant sur des listes de lecture, classées par genre musical. Certaines sont suivies par des millions d'internautes à travers le monde.      
 

Le JT
Les autres sujets du JT