VIDEO. Pooper, l'application qui tourne en dérision le modèle d'Uber

POOPER APP / YOUTUBE

L'application promettait aux possesseurs de chiens de trouver quelqu'un pour ramasser les déjections à leur place.

"Le caca de votre chien dans les mains d'un autre." Une fausse application qui promettait aux maîtres de chiens de trouver quelqu'un pour ramasser à leur place les déjections de leur animal a berné plusieurs médias américains, rapporte Le Monde lundi 1er août. 

Les vrais-faux concepteurs de Pooper (de l'anglais "poop", signifiant "caca") ont tout fait pour rendre leur canular crédible. La vidéo de présentation met ainsi en scène un trentenaire incarnant le jeune entrepreneur cool parfait, qui montre l'application à l'œuvre : "C'est facile, vous prenez une photo [du caca], un clic, et un 'scooper' arrive à l'endroit où vous vous trouvez".

Des centaines de demandes d'inscription

Le site internet du service va encore plus loin pour critiquer le modèle de l'ubérisation "qui entend proposer aux deux parties un service qui, s’il facilitera la vie de l’un, dégradera encore un peu plus la vie de l’autre", écrit Le Monde. "Ramassez quand vous voulez, gagnez ce que vous voulez", promet ainsi la page qui propose aux particuliers de s'inscrire pour devenir ramasseur. Les auteurs du canular, cités par Newsweek, indiquent avoir reçu plusieurs centaines de demandes d'inscription.

Plusieurs médias américains s'étaient fait l'écho de la création de cette application, avec parfois un certain scepticisme. Le Washington Post avait ainsi émis des doutes sur la réalité du service, "qui pourrait être une sorte de commentaire ironique sur notre obsession pour les chiens et pour l'économie du partage".

Vous êtes à nouveau en ligne