VIDEO. "Envoyé Spécial" : le sommeil à tout prix

GUILLAUME CAHOUR, VINCENT KELNER / FRANCE 2

Dans l'émission du jeudi 30 octobre, Envoyé spécial a enquêté sur le marché du sommeil. Face à la détresse grandissante des personnes qui ne parviennent pas à trouver le repos, de nouveaux produits plus "zen" ont vu le jour pour venir à bout de nos crises d'insomnie. Extrait. 

Le sommeil est précieux, mais il est un réel cauchemar pour certains. Les Français sont les champions européens de la consommation de somnifères. Avec 134 millions de boites prescrites par an, l’insomnie est devenue le nouveau mal du siècle. Si bien que de nouveaux produits toujours plus innovants sortent sur le marché. Les prix ne sont pas donnés, mais quand on souffre de troubles du sommeil, on ne compte pas !

Des produits vedettes qui coûtent cher

Dans cet extrait, une enseigne spécialisée dans le développement personnel propose depuis quelques années des produits pour vous aider à mieux dormir dont le succès est grandissant. Avec le simulateur d’aube, la lumière de votre réveil imite le lever et le coucher du soleil afin de réguler votre cycle biologique. Pour quelques centaines d’euros de plus, vous pouvez y ajouter le chant des oiseaux pour vous réveiller telle Cendrillon. On trouve aussi des surmatelas climatisés pour dormir à une température idéale, des livres qui vous expliquent comment bien dormir en 10 minutes, une multitude de tisanes pour vos nuits paisibles et des flacons d’huiles essentielles à 10 euros l’unité à utiliser en brume d’oreiller ou en stick. Un marché florissant où les consommateurs ne manquent pas. Mais il existe aussi des produits que l'on trouve dans nos bonnes vieilles pharmacies, tels les somnifères, ou la mélatonine...

La mélatonine, l’hormone star du sommeil

Un Français sur trois souffre de troubles du sommeil. Un constat effrayant face auquel les médecins se retrouvent souvent désemparés. En pharmacie, de nouveaux médicaments à base de mélatonine remplissent les rayons. Cette hormone miracle permet de réguler le rythme du sommeil. Et contrairement aux somnifères, il n’y a pas besoin d’ordonnances et il n’y aurait pas d’effet d’accoutumance. Si bien que de nombreux groupes pharmaceutiques se sont rués sur le marché de cette hormone star. Pourtant cette molécule a aussi ses détracteurs. Depuis le mois de février, tout médicament contenant cette molécule doit être prescrit sur ordonnance. Pourtant, elle est toujours en libre accès.

Effets indésirables, risques directs sur la santé, l’utilisation prolongée de cette hormone est de plus en plus pointée du doigt. Entre vrais et faux remèdes, cette enquête fait le tri. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne