Téléphonie : en France, 500 communes manquent de réseau

FRANCE 2

Plusieurs centaines de communes françaises souffrent d'un manque, voire d'une absence totale, de réseau.

La vie sans réseau. Pour passer un appel avec son téléphone, monsieur le maire du village d'Angous (Pyrénées-Atlantiques) est obligé de sortir et de marcher un peu. Depuis son bureau, ça ne capte pas. Le village est dans ce que l'on appelle une "zone blanche", un trou dans le réseau mobile. Plus de 500 communes sont concernées en France, dont plus d'une douzaine dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Pour y remédier, les opérateurs promettent la disparition des zones blanches en 2020, la 4G dans toutes les communes et un investissement de trois milliards d'euros sur cinq ans. En échange, le gouvernement leur offre les fréquences 3G et 4G (elles avaient rapporté 2,8 milliards en 2015). Le très haut débit internet sera, lui, retardé de deux ans et arrivera en 2022.

5 000 antennes bientôt installées

Dans une commune voisine qui connaît le même problème, un restaurateur estime qu'il perd des clients. Il a donc investi 50 euros dans un amplificateur de réseau qui permet de téléphoner. À Angous, une antenne devrait être installée dans les deux ans. Les opérateurs en installeront 5 000 en France pour que l'on puisse enfin téléphoner partout.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne