Téléphones portables : zoom sur les assurances

France 2

Une équipe de France 2 a enquêté sur les assurances fournies lors de l'achat de téléphones portables. Sont-elles vraiment utiles ?

Extrêmement fragiles, les téléphones portables sont aussi largement exposés au vol. Pour les protéger, les vendeurs proposent des assurances. France 2 a rencontré une cliente déçue qui a payé durant trois ans une assurance à 10 euros par mois. Lorsqu'une tierce personne a cassé son téléphone et qu'elle l'a renvoyé à son assurance, celle-ci n'a jamais accepté de procéder aux réparations. "Maintenant je ne prends plus d'assurance, ça ne sert à rien".

Des sinistres fréquents

Les journalistes se sont rendus chez plusieurs vendeurs en caméra cachée. Première surprise : le bris du téléphone doit avoir été occasionné par un tiers pour faire marcher l'assurance. Le vendeur conseille expressément de mentir. Pourtant, son contrat assure tous les types de casse, le vendeur ne le sait pas. Chez le vendeur suivant, les cas où l'assurance ne fonctionne pas ne figurent pas sur le document. Le vendeur ne peut pas fournir la liste, c'est au client de lire les petits caractères sur une notice qu'il a lui-même imprimée. Certains vendeurs n'exposent pas intentionnellement les exclusions du contrat, sous peine de vendre 50 à 70% d'assurances en moins selon un agent bancaire. Il avoue être un commercial et non un conseiller. Également pointé du doigt le coût de ces assurances, beaucoup trop élevé par rapport à la valeur du téléphone. Les assureurs justifient de tels coûts par un nombre de sinistres très élevés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne