Samsung suspend les ventes du Galaxy Note 7 après des explosions de batterie

Un homme découvre un Galaxy Note 7, à New York (Etats-Unis), le 2 août 2016.
Un homme découvre un Galaxy Note 7, à New York (Etats-Unis), le 2 août 2016. (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La firme sud-coréenne précise que les batteries sensibles ne seraient présentes que dans 0,1% des Galaxy Note 7.

Samsung a annoncé, vendredi 2 septembre, la suspension des ventes de son smartphone Galaxy Note 7, en raison d'incidents concernant la batterie de ce modèle. "Nous avons reçu plusieurs informations sur l'explosion de la batterie du Note 7 qui a officiellement été lancé le 19 août", a déclaré aux journalistes le chef de l'activité mobile de Samsung, Koh Dong-Jin. Il a confirmé qu'il y avait bien "un problème de batterie". Selon lui, 24 d'entre elles auraient d'ores et déjà présenté ce problème.

La firme sud-coréenne assure qu'elle remplacera tous les appareils, vendus ou déjà envoyés, qui présentent un problème. Elle précise que les batteries sensibles n’équiperaient que 0,1% des appareils. 

Environ 2,5 millions de Galaxy Note 7 ont déjà été vendus en Corée du Sud et aux Etats-Unis. Cet incident contraint la marque sud-coréenne à retarder le lancement de son produit sur certains marchés européens comme la France.

Vous êtes à nouveau en ligne