Assurances : de nouvelles règles pour éviter le démarchage téléphonique abusif

France 2

Les professionnels de l'assurance vont assainir leurs pratiques en terme de démarchage téléphonique. La validation d'un contrat dès le premier appel ou encore la signature verbale au bout du fil ne sera plus possible.

Les assureurs et les courtiers promettent de moins importuner les consommateurs par téléphone. Le secteur s'est mis d'accord pour limiter le démarchage d'ici juin 2020. "Si le refus est donné par l'assuré dès le premier appel, l'assureur ou son distributeur s'interdiront de contacter à nouveau l'assuré", précise Philippe Poiget de la Fédération française de l'assurance. À l'avenir, rappeler une seconde fois sera interdit si le consommateur n'est pas intéressé. Pour un contrat, le consentement doit être écrit et non plus oral et un délai de 24 heures est aussi obligatoire entre l'appel et la signature d'un contrat.

Des règles non contraignantes

Ces engagements sont censés réduire les nuisances téléphoniques subies en majorité par les personnes âgées. Le secteur a décidé lui même de s'imposer ces règles et elles ne seront pas contraignantes. Pour les associations de consommateurs, l'intention est bonne, mais elle est loin d'être suffisante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne