VIDEO. Déploiement de la 5G : "C'est très simple, c'est indispensable", martèle le président du Sénat Gérard Larcher

FRANCEINTER / RADIOFRANCE

Le président du Sénat rejette la demande de moratoire formulée par certains élus arguant qu'un tiers des Français n'a pas encore de téléphone portable "de qualité".

"La première des choses sur laquelle il ne faut pas de moratoire", c'est la 5G a estimé Gérard Larcher le 16 septembre sur France Inter alors que des élus de gauche et écologistes en demandent un sur la question. "C'est très simple, c'est indispensable", a martelé le président du Sénat et sénateur Les Républicains des Yvelines. "Il faut y aller !", selon lui.

"Il y a bientôt un tiers du pays qui n'a pas encore un téléphone mobile de qualité. Est-ce que vous pensez qu'on peut faire des moratoires alors qu'une partie de notre territoire est encore sous-équipée en matière tout simplement de téléphonie mobile ?, a interrogé le sénateur. C'est ça la réalité".

Une affaire de souveraineté

Pour lui, "il faut poursuivre les engagements qui ont été pris par le gouvernement et il faut que les opérateurs, sous le contrôle de l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, respectent leurs engagements". Dans ce sujet, "il y a une affaire de souveraineté. On ne peut pas laisser simplement les équipementiers chinois dominer ce marché", estime l'élu francilien.

Vous êtes à nouveau en ligne