Six astronautes sont "retournés sur terre" après un voyage simulé sur mars d'une durée d'un an et demi.

Deux des six astronautes avec leur combinaison de 32 kg.
Deux des six astronautes avec leur combinaison de 32 kg. (AFP PHOTO / ESA)

Ils étaient six, un Chinois, trois Russes, un Italo-Colombien et un Français. Ils ont passé environ un an et demi enfermés, dans le but d'étudier les effets sur l'organisme d'un séjour aussi long. Ils étaient néanmoins libre de sortir si les conditions n'étaient pas supportées par l'un d'entre eux.

Ils étaient six, un Chinois, trois Russes, un Italo-Colombien et un Français. Ils ont passé environ un an et demi enfermés, dans le but d'étudier les effets sur l'organisme d'un séjour aussi long. Ils étaient néanmoins libre de sortir si les conditions n'étaient pas supportées par l'un d'entre eux.

Un ingénieur a levé les scellés de la porte et les six astronautes, le Français Romain Charles (voir son interview, donnée avant le top départ de l'expérience), l'Italo-Colombien Diego Urbina, les Russes Soukhrob Kamolov, Alexeï Sitev et Alexandre Smoleevski, ainsi que le Chinois Wang Yu sont sortis du vaisseau, selon les images retransmises en direct sur le site de l' agence spatiale européenne (ESA).

Souriants, les six hommes portant des combinaisons bleues avec l'inscription Mars 500 sur la poitrine ont salué de la main les scientifiques qui les ont accueillis.

"Après 520 jours d'expérience, nous avons entièrement rempli notre programme. Tous les membres de l'équipage sont en bonne santé. Nous sommes prêts à subir de nouveaux tests", a déclaré le commandant de la mission Alexandre Sitev.

L'expérience, qui a commencé le 3 juin 2010 à l'Institut russe des problèmes médicaux-biologiques (IMBP) dans la périphérie de Moscou, a duré 520 jours, afin de simuler près de 250 jours de voyage aller --le temps nécessaire pour rejoindre Mars-- un mois d'expérience en février sur la Planète rouge et le voyage de retour vers la Terre.

Au total, 106 expériences ont été conduites, dont la simulation sur la planète rouge d'une tempête de sable et d'une pluie de météorites (Source : Figaro.fr).

Les astronautes seront placés en quarantaine pendant quatre jours pour effectuer des examens médicaux, avant de donner le 8 novembre une conférence de presse. Pour un vol réel en direction de la planète rouge, il faudrait attendre au minimum 20 ans. Cette opération nécessitera alors des fonds monétaires très importants.

Vous êtes à nouveau en ligne