Des hôpitaux britanniques et des sociétés espagnoles cibles d'une cyberattaque

Le logo du NHS, le service de santé britannique, devant l\'hôpital Saint-Thomas, à Londres, le 8 mars 2017.
Le logo du NHS, le service de santé britannique, devant l'hôpital Saint-Thomas, à Londres, le 8 mars 2017. (BEN STANSALL / AFP)

Des services hospitaliers britanniques et des entreprises espagnoles ont fait état de problèmes avec leurs services informatiques, vendredi.

Des cyberattaques de Londres à Madrid. Plusieurs organisations du service public de santé britannique (NHS), dont des hôpitaux, ont fait l'objet d'attaques informatiques, vendredi 12 mai, les obligeant à annuler des rendez-vous, a annoncé le NHS. Le géant des télécoms espagnol Telefonica et plusieurs autres entreprises espagnoles ont aussi annoncé avoir été victimes d'une cyberattaque.

"Un certain nombre d'organisations ont rapporté avoir été affectées par des attaques informatiques", a expliqué le NHS dans un communiqué, soulignant que "l'enquête en est à son début" mais que le virus concerné serait Wanna Decryptor. Ce virus crypte les données contenues sur un ordinateur, afin d'exiger de son propriétaire une rançon en échange d'une clé de décodage.

"Attaque massive"

"A ce stade, nous n'avons pas d'élément permettant de penser qu'il y a eu accès à des données de patients" a précisé le NHS. Cette attaque n'était "pas spécifiquement dirigée contre le NHS et touche d'autres secteurs", a-t-il encore indiqué, sans donner de précision. Plusieurs autres services hospitaliers en Grande-Bretagne ont fait état de problèmes avec leurs services informatiques.

A Madrid, le ministère de l'Energie a expliqué avoir eu "confirmation de différentes cyberattaques visant des entreprises espagnoles", par un virus de type "ransomware", qui bloque l'accès à des fichiers tant qu'une rançon n'a pas été versée. Le Centre cryptologique national espagnol (CCN) a parlé d'une "attaque massive de ransomware" (cryptoware ou "rançongiciel" en français), de type WannaCry.