Cyberdélinquance : un virus mondial neutralisé par les gendarmes français

Des centaines de milliers d'ordinateurs ont été infectés à travers le monde. Une attaque d'une ampleur inédite démantelée par les cybergendarmes français.

Les gendarmes français viennent de remporter une victoire majeure. Une équipe spécialisée a pu libérer 850 000 ordinateurs à travers le monde infectés par ce que les experts appellent un "ver informatique". "C'est un espèce de gros porte-avion qui se promène sur internet et qui peut tirer sur tout ce qui se présente avec la puissance de feu d'un porte-avion. L'idée c'était de couler le porte-avion pour être sur qu'il ne ferait pas de mal à personne", détaille le colonel Jean-Dominique Nollet du centre de lutte contre la criminalité numérique.

Un serveur basé en région parisienne

Tout est parti d'un serveur hébergé en région parisienne. Les pirates y ont installé un logiciel malveillant. Depuis leur tour de contrôle, ils envoient un courriel vérolé où ils s'introduisent dans une clé USB pour prendre la main sur les ordinateurs. Les utilisateurs ne se doutent de rien puisqu' aucune donnée n'est volée, mais leur appareil va servir à une attaque massive. Le serveur des pirates est désormais sous contrôle des gendarmes qui ont réussi à désinfecter à distance les ordinateurs piratés. Reste maintenant à arrêter les malfaiteurs basés en Europe de l'Est selon des sources proches de l'enquête.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne