Cybercriminalité : les gendarmes français mettent fin à une attaque mondiale

France 2

Une unité d'élite de la gendarmerie nationale a réussi stoppé un virus qui s'attaquait aux ordinateurs des particuliers afin de procéder ensuite à des attaques massives à travers le monde. 850 000 appareils étaient infectés.

C'est une belle victoire pour les gendarmes français dans la lutte contre la cybercriminalité. En effet, on apprend mercredi 28 août qu'ils ont réussi à neutraliser un virus géant qui infectait quelque 850 000 ordinateurs de particuliers à travers la planète. Une première mondiale réalisée par une unité d'élite de lutte contre la cybercriminalité, et qui a ainsi mis fin aux pratiques d'un réseau très bien organisé en désinfectant les appareils à distance.

"L'idée, c'était de couler le porte-avion"

"On a actuellement 161 pays, sur 247 qui sont intéressés dans la carte, qui sont touchés par Retadup", explique l'un des gendarmes. "C'est une espèce de gros porte-avion qui se promène sur internet, et qui peut tirer sur tout ce qui se présente, avec la puissance de feu d'un porte-avion. Donc l'idée, c'était de couler le porte-avion", poursuit-il. Les ordinateurs infectés étaient ensuite utilisés pour des attaques massives, comme sur des hôpitaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne