Cybercriminalité : des gendarmes français stoppent une attaque mondiale

FRANCE 3

Depuis la région parisienne, des gendarmes français ont réussi à mettre fin aux attaques massives lancées via un virus qui prenait le contrôle d'appareils de particuliers à travers le monde.

Imaginez votre ordinateur contrôlé à distance et utilisé à des fins malhonnêtes et rémunératrices. C'est ce qu'il s'est passé sur 850 000 machines, lors d'une cyberattaque mondiale, démantelée par des gendarmes français. Une première dans le monde. "Les 850 000 machines qui se sont présentées au serveur n'avaient pas d'antivirus", explique ainsi l'un des gendarmes. "Elles étaient complètement vulnérables", indique-t-il.  

Des attaques contre des hôpitaux en Israël 

Les pirates avaient réussi à s'introduire dans un serveur en région parisienne afin d'y installer leur logiciel malveillant. La tour de contrôle entrait via un mail vérolé ou une clé USB et prenait ensuite la main sur l'ordinateur. Depuis la France, le ver Retadup va notamment attaquer de nombreux appareils en Amérique du Sud. Les utilisateurs ne se doutent de rien, mais leur ordinateur va servir à une attaque massive, par exemple sur des hôpitaux israéliens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne