Cyberattaques : "On estime que plus de deux millions de Français sont victimes chaque année du phishing"

Le groupe Orange lance une campagne de sensibilisation aux cyberattaques (illustration).
Le groupe Orange lance une campagne de sensibilisation aux cyberattaques (illustration). (LIONEL VADAM / MAXPPP)

L'opérateur Orange lance une campagne de sensibilisation aux faux mails.

"On estime qu'il y a plus de deux millions de Français qui sont victimes chaque année du phishing", a expliqué mardi 2 juillet sur franceinfo Hugues Foulon, directeur exécutif du groupe Orange en charge de la stratégie et des activités de cyber-sécurité. L'opérateur lance une campagne de sensibilisation à ces faux mails dont l'objectif est de capter les données personnelles sensibles. 

franceinfo : Quel est l'ampleur de ces fraudes en France ?

Hugues FoulonC'est extrêmement massif. On estime qu'il y a plus de deux millions de Français qui sont victimes chaque année du phishing. Chez Orange, on ferme 1 500 sites par mois qui usurpent la marque Orange ou qui proposent des choses qui ne viennent pas de l'opérateur.

Quelle est votre but ?

L'objectif est de sensibiliser, d'avoir une démarche pédagogique. La campagne vise à proposer une campagne de phishing (technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels) pendant deux jours sur des affiches 4x3 pour sensibiliser les gens. On a estimé qu'il était important de pouvoir présenter les risques et les menaces du numérique et du digital au sens large. Nous allons proposer la 6G à vie, ce qui n'existe pas, pour montrer le côté décalé de cette promesse.

Que se passe-t-il si on suit votre campagne ?

On arrive à la page de sensibilisation où on explique ce qu'il ne faut pas faire, donner des informations personnelles, ses coordonnées bancaires. On pense que les gens qui auront fait cette démarche seront dans le futur plus sensibilisés et ne seront pas des victimes.

Que faut-il faire pour éviter les arnaques ?

Vérifier l'orthographe, la charte graphique ou la façon de présenter les choses. Souvent dans le titre, il y a quelque chose d'alléchant et quand le cadeau est trop beau pour être vrai il ne faut pas cliquer. Si vous avez le moindre doute il faut vous abstenir.

Vous êtes à nouveau en ligne