VIDEO. Faux profils sur les sites de rencontres : "Tu ne ressembles pas beaucoup à cette photo"...

COMPLÉMENT D’ENQUÊTE / FRANCE 2

"Blond, les yeux bleus, 1,90 mètre, prof de salsa à Paris"... Le prince charmant serait-il sur l'application Tinder ? Pour en avoir le cœur net, notre journaliste a accepté un rendez-vous. Un extrait de "Complément d'enquête".

"Blond, les yeux bleus, 1,90 mètre, prof de salsa à Paris", un portrait photo avantageux... Le prince charmant en personne serait-il sur Tinder ? Pour ce "Complément d’enquête" sur les nouveaux visages du couple, impossible de faire l'impasse sur l'application de rencontres la plus populaire en France. Dans cet extrait, la journaliste Nathalie Gros a accepté un rendez-vous, qu'elle filme en caméra cachée.

Après deux heures d'attente, ce qui est finalement au rendez-vous, c'est la surprise. Un grand brun en tee-shirt blanc : Eric ne ressemble pas (du tout) à son profil Tinder. Bouteille de vodka à la main, l'homme ne cache pas ses intentions. "Tu veux qu'on aille chez toi ?" La journaliste le réfrène : "Je préfère qu'on discute un peu, tranquille, on se pose..."

L'enquête se poursuit au café du coin. "Je trouve que... tu ne ressembles pas beaucoup à cette photo, avance la jeune femme, en comparant son vis-à-vis à son profil Tinder. Je me dis que si je rencontre un mec sur Tinder qui n'a pas mis ses photos à lui, c'est louche... C'est toi, ou pas ?" Son "date", qui la trouve "stressée", lui conseille de "décompresser". 

Des "fakes" ou faux profils, il y en aurait des milliers sur Tinder 

"C'est pas moi sur la photo, avouera-t-il sans complexe. Je n'aime pas ma tête en photo, je préfère mettre cette tête-là. Je l'ai trouvée sur internet, je m'en fous grave. Tu veux pas de moi ? Mais il y en a 50 qui veulent de moi, 200, 2 000... Tu cliques, il y a 2 000 likes à la minute, fanfaronne-t-il. Ça te plaît, ça te plaît pas, c'est comme ça... c'est la vie de nos jours." 

Mais sa rencontre du jour n'a "pas envie de jouer avec ces règles du jeu-là". La journaliste s'éclipse, non sans avoir été cataloguée "belle mais chiante". Des "fakes" ou faux profils comme Eric, il y en aurait des milliers sur Tinder.

Extrait de "Tinder surprise", un reportage à voir dans "Complément d'enquête" le 10 janvier 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne