VIDEO. Interdiction de TikTok : quels sont les pays en guerre contre l'application ?

BRUT

Interdire TikTok ? C'est ce que menace de faire Donald Trump sur le territoire américain. Mais les États-Unis ne sont pas les seuls à être entrés en guerre contre l'application chinoise...

Aux États-Unis…

L'administration et plusieurs législateurs font part de leurs préoccupations en matière de sécurité concernant le lien de l'application avec la Chine. TikTok appartient à l'entreprise Internet chinoise ByteDance. La loi chinoise sur le renseignement national permet au gouvernement d'accéder aux données de toute entreprise ou individu chinois. De leur côté, les représentants de TikTok nient les accusations selon lesquelles l'application serait contrôlée par le gouvernement chinois L'armée américaine a déjà banni TikTok des téléphones émis par le gouvernement. Entre-temps, le directeur général américain de TikTok a posté un message pour rassurer les utilisateurs.

Le 2 août 2020, le groupe Microsoft annonce qu'il discute d'un plan de rachat des activités de l'application aux États-Unis.

En Inde…

Le 29 juin, l'Inde interdit TikTok et 58 autres applications chinoises, les qualifiant de menace à la sécurité et à la souveraineté de l'Inde. Cette interdiction fait suite à la montée des tensions entre les troupes chinoises et indiennes dans l'Himalaya, zone frontalière contestée qui sépare leurs pays. Avant l'interdiction, on pensait que jusqu'à un tiers des utilisateurs de TikTok étaient basés en Inde.

En Égypte…

L'Égypte a mis en place des contrôles stricts sur Internet, ce qui permet aux autorités de surveiller les comptes des réseaux sociaux qui comptent plus de 5000 followers. En juillet 2020, cinq femmes ont été condamnées à deux ans de prison et à une amende de près de 19 000 dollars. Les militants demandent aux autorités égyptiennes de cesser de cibler les femmes pour leur activité TikTok.

Vous êtes à nouveau en ligne