Le patron de Twitter, Jack Dorsey, victime d'un piratage de son compte sur son propre réseau social

Le compte Twitter de Jack Dorsey, patron de Twitter, a été piraté, le 30 août 2019.
Le compte Twitter de Jack Dorsey, patron de Twitter, a été piraté, le 30 août 2019. (TWITTER / FRANCEINFO)

Pendant une quinzaine de minutes, des messages haineux et d'autres incompréhensibles on été publiés, avant d'être supprimés.

Le permier compte Twitter de l'histoire a été piraté. @jack s'est mis à publier des messages incompréhensibles, quand ils n'étaient pas antisémites et racistes. Il s'agit du compte officiel du patron de Twitter, Jack Dorsey, qui a été victime d'un piratage, vendredi 30 août. Pendant une quinzaine de minutes, son compte a publié de courts tweets haineux. "Nous sommes informés que @Jack a été compromis et nous enquêtons sur ce qui s'est produit", a annoncé le service communication de Twitter.

Quelques tweets se félicitaient de l'opération, quand d'autres appelaient à lever les sanctions contre des comptes Twitter suspendus. Les tweets concernés, dont certains insultaient les Noirs ou faisaient l'apologie de l'Allemagn nazie, ont ensuite été supprimés. D'autres tweets piratés comportaient plusieurs hashtags utilisés dans d'autres précédents actes de piratages : #chucklingsquad et #ChucklingHella.

Le compte de la police de Londres avait notamment été hacké en juillet et les mêmes mots-dièses étaient apparus sur les tweets détournés. La police avait alors attribué l'attaque à un jeune homme, connu sous le pseudonyme de Cal ou @Cal086 qui vivrait aux Etats-Unis. Le hashtag est aussi réapparu au cours d'une attaque la semaine dernière contre le compte Twitter du youtubeur Etika. Ce "hack" avait d'autant plus choqué que le compte avait été piraté après le décès du jeune Youtubeur, retrouvé mort le 25 juin.

Vous êtes à nouveau en ligne