Le pape se lance sur Twitter

(Maxppp)

Benoît XVI va envoyer son tout premier message le 12 décembre prochain, avec son propre compte Twitter ouvert ce lundi, à l'adresse @pontifex. Âgé de 85 ans, le pape écrit surtout à la main et utilise peu les claviers. Il devrait néanmoins valider les messages rédigés en son nom.

Pour l'instant,
le pape n'a pas encore twitté. Mais son compte  est ouvert depuis ce lundi. C'est Benoît
XVI en personne qui enverra son premier message  en anglais à l'occasion de la fête de Notre-Dame
de Guadalupe, célébrée le 12 décembre à Mexico. Le souverain pontife répondra à
des questions sur la foi, posées sur en 140 caractères.

Après cette
inauguration du compte, les tweets seront rédigés par des conseillers de Benoît
XVI, avant d'être relus et signés par le pape.

Plus de 90.000 abonnés en quelques heures

Le nom de
son adresse Twitter a été scrupuleusement étudié. "Pontifex "
signifie en latin à la fois "pape " et celui qui est le "pont entre
les hommes et Dieu
". Il ne sera lui-même abonné à aucun autre compte, mais plus de 90.000 internautes s'étaient déjà inscrits pour le suivre, lundi
en milieu d'après-midi, soit quelques heures après l'annonce de l'adresse.

Des déclinaisons sont proposées en espagnol, en anglais, en italien, en portugais, en allemand, en polonais, en arabe et en français. D'autres langues viendront ensuite s'y ajouter.

"Twitter
est un libre marché des idées et c'est une bonne chose. Le pape enverra des
perles de sagesse que lui inspirera son cœur" (Greg Burke, conseiller en
communication du Vatican)

Le 27 juin 2011,
Benoît XVI avait déjà rédigé un message sur Twitter sur un compte ouvert par le
Saint-Siège, à l'occasion du lancement de www.news.va, le portail numérique du
Vatican. Sur son
, le pontife réagira aux grands événements mondiaux. Il postera
aussi sur Twitter sa bénédiction dominicale et ses homélies à l'occasion des
grandes fêtes catholiques.

Les risques de réactions hostiles et de "fakes "

La Vatican
craint la création de faux comptes, qui risqueraient de parodier le pape. Les
abonnés devront faire attention à la "certification " du site pour vérifier
qu'il s'agit de vrais messages de Benoît XVI, a précisé Greg Burke, conseiller
en communication du Vatican. Le Saint-Siège assure que toutes les mesures ont été
prises pour éviter que le compte Twitter du pape ne soit piraté.

Vous êtes à nouveau en ligne