La manifestation de la police divise les réseaux sociaux

France 3

La violence et l'exaspération des policiers se retrouvent ce mercredi 18 mai sur les réseaux sociaux, Twitter en particulier.

Seulement un an d'intervalle sépare ces deux photos. D'un côté, la police ovationnée le 11 janvier 2015. De l'autre, la voiture de police brûlée ce mercredi près de la place de la République à Paris. Les manifestations de policiers ont occupé une grande partie des réseaux sociaux ce mercredi. Entre les mots dièse ManifPolice et HaineAntiFlic, plus de 30 000 messages ont été postés sur Twitter. "Quand il y a des attentats, vous êtes bien contents qu'ils soient là et qu'ils nous protègent", rappelle une internaute. Il y en a aussi qui n'aiment pas trop la police : "Les policiers sont les seuls à pouvoir utiliser légalement la force et ils se font quand même passer pour des victimes".

"Savoureux" et "hallucinant"

Il y a aussi des messages plus politiques : "C'est savoureux de voir l'opposition qui a supprimé des milliers de postes de policiers jouer les protecteurs de la police aujourd'hui" ou "Hallucinant de ne voir aucun membre du PS place de la République défendre nos forces de l'ordre". Surtout, il y avait la question qui a traîné tout l'après-midi : le nombre de manifestants. "Divergence au sein de la police : Ils étaient 7 000 policiers selon les syndicats, 1 000 selon la police".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne