Harcèlement sexuel : #balancetonporc libère la parole sur internet

FRANCE 3

France 3 revient ce lundi sur le phénomène #balancetonporc qui libère sur la toile la parole des femmes harcelées sexuellement.

#balancetonporc, près de 150 000 tweets en trois jours. Une déferlante de menus témoignages qui, mis bout à bout, font froid dans le dos. Petites histoires de harcèlement ordinaire dans la rue, dans le métro et beaucoup au travail. "'C'est quand que tu nous montres tes seins', voilà un 'chef' en plein comité de direction lors de ma prise de parole #balancetonporc", témoigne une femme. 

Faire évoluer les consciences

"Mon collègue, 50 ans, moi, 23 ans alors, me voyant manger une banane : 'Si tu as encore faim j'en ai une autre pour toi' #balancetonporc", rapporte une seconde. L'idée d'ouvrir ainsi la parole aux femmes c'est cette journaliste travaillant à New-York, elle-même autrefois agressée, qui l'a eue. Interrogée sur la méthode, elle se défend d'inciter à la délation. La majorité des témoignages ne donnent pas de nom ni de personne ni d'entreprise. À quoi servent-ils alors ? À donner la force peut-être à certaines d'aller en justice, à soulager les autres du poids du silence. Une initiative pour faire évoluer les consciences. Aujourd'hui, la plupart des femmes qui portent plainte contre le harcèlement perdent leur emploi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne