Etats-Unis : Twitter estime qu'environ 130 comptes ont été ciblés lors de la récente attaque

Lors de l\'attaque, des messages invitaient notamment les internautes à faire parvenir des bitcoins à des adresses spécifiques.
Lors de l'attaque, des messages invitaient notamment les internautes à faire parvenir des bitcoins à des adresses spécifiques. (DOGUKAN KESKINKILIC / ANADOLU AGENCY / AFP)

Des pirates ont pu prendre le contrôle d'une partie de ces comptes afin d'y publier des messages frauduleux.

C'est l'heure d'un premier bilan pour Twitter, qui évalue à environ 130 le nombre de comptes certifiés de personnalités et d'entreprises qui ont été la cible de pirates informatiques lors de la vaste attaque de mercredi. Les pirates ont pu prendre seulement le contrôle d'une "petite" partie d'entre eux afin d'y publier des messages, précise également le réseau social, vendredi 17 juillet. Ces tweets invitaient notamment les internautes à faire parvenir des bitcoins à des adresses spécifiques, prétendant renvoyer en échange le double des montants transférés.

Parmi les comptes compromis figurent notamment ceux du candidat à la présidence américaine Joe Biden, de la star de téléréalité Kim Kardashian ou encore du milliardaire Elon Musk. Le comptes de l'ancien président américain Barack Obama, du rappeur Kanye West, du fondateur d'Amazon Jeff Bezos, du milliardaire Warren Buffett, de l'ancien patron de Microsoft Bill Gates et des entreprises Apple et Uber ont été également pris pour cibles avec des messages publiés en leur nom.

Le FBI a ouvert une enquête

Twitter a dit continuer de vérifier si les données personnelles des comptes piratés avaient été compromises. "Nous avons également pris des mesures énergiques pour sécuriser nos systèmes pendant que nos enquêtes se poursuivent", affirme le réseau social, qui dit également "évaluer à plus long terme" d'éventuelles mesures pour prévenir ce type d'incidents. Le FBI a ouvert une enquête sur ce dossier, a ajouté Twitter, alors que des parlementaires exigent que la lumière soit faite sur cette vaste attaque.  Ce "hacking" a notamment conduit Josh Hawley, sénateur républicain du Missouri, à adresser une lettre au patron de Twitter Jack Dorsey. "Je m'inquiète du fait que cet événement ne soit pas simplement une série coordonnée de piratages distincts les uns des autres, mais plutôt une attaque réussie contre la sécurité même de Twitter", écrit-il.

Vous êtes à nouveau en ligne