Comment la blague d'un jeune lycéen à Alain Juppé a conduit les internautes à se mobiliser sur Twitter

Capture d\'écran du compte Twitter de \"Candide\", un jeune lycéen ayant publié l\'image d\'un faux tweet d\'Alain Juppé, dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 juin 2016.
Capture d'écran du compte Twitter de "Candide", un jeune lycéen ayant publié l'image d'un faux tweet d'Alain Juppé, dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 juin 2016. (CANDIDE / TWITTER / FRANCETV INFO)

Pour avoir osé publier un faux tweet du candidat à la primaire de la droite souhaitant un bon ramadan à tous les musulmans, un jeune lycéen ardéchois va faire l'objet d'une plainte d'Alain Juppé.

Après sa blague, un lycéen fait l'objet de centaines de messages sur Twitter. Dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 juin, Candide a partagé une image d'un faux d'Alain Juppé souhaitant un bon ramadan à tous les musulmans. Quelques heures plus tard, le maire de Bordeaux, candidat à la primaire de la droite, lui même répondu et le hashtag #FreeCandide, en soutien au jeune ardechois, a été propulsé dans les sujets les plus chauds sur le réseau social. Comment Twitter en est arrivé à un tel débat ? Francetv info vous retrace les différentes étapes de la polémique.

Le déclencheur : un faux tweet d'Alain Juppé

"Un très bon Ramadan à tous mes frères et sœurs en islam. Que la paix d'Allah soit sur vous." Dans la nuit de dimanche à lundi 6 juin, Candide publie un montage faisant croire à un tweet d'Alain Juppé. Rapidement, le message prend de l'ampleur et est partagé plus d'une centaine de fois. Le sujet entre même dans les sujets les plus traités du réseau social dans la nuit, comme le remarque cet internaute. 

La réaction : le maire de Bordeaux porte plainte

Le lendemain, Alain Juppé décide de déposer plainte. "On a eu des appels de citoyens qui nous ont fait part de ce qui était publié sur Twitter. Alain Juppé a vu ce tweet et a décidé lui-même de porter plainte contre X", a déclaré un membre de l'entourage du maire à BuzzFeed. "Je vous confirme que je suis toujours catholique, même si je ne suis pas très pratiquant", ajoute Alain Juppé, interrogé par Rue89.

Une réaction qui a beaucoup "surpris" Candide. Lui affirme avoir fait ça "pour s'amuser du cliché selon lequel Alain Juppé serait très islamophile selon l'extrême droite". "Il n’a même pas essayé de régler le problème à l’amiable alors même que je suis en train d’essayer de le faire avec mes amis dans son mouvement", a-t-il commenté à BuzzFeed avant de supprimer son tweet.

Le résultat : les internautes se mobilisent

La plainte du candidat à la primaire de la droite et du centre a elle aussi causé de vives réactions sur les réseaux sociaux. Les internautes ont créé un hashtag #FreeCandide qui recense des centaines de messages de soutiens, dont beaucoup sont humoristiques.