Affaire Baupin : le web exhume les tweets de l'ex-député EELV

France 2

L'affaire Denis Baupin émeut ce lundi 9 mai les réseaux sociaux sur lesquels le député de Paris soignait son image en faveur des droits des femmes.

"Quand j'ai vu la photo, je suis allée vomir". C'est cette image de Denis Baupin, posant avec du rouge à lèvres contre les violences faites aux femmes, qui aurait décidé les victimes à parler. Un cliché mis en ligne le 8 mars dernier, journée des Droits des femmes. Depuis ce lundi matin, l'écologiste, député de Paris et désormais ex-vice-président de l'Assemblée, est poursuivi par ses tweets.

"Cahuzac style"

Ainsi, celui du 31 juillet 2012 où il exprime sa fierté du vote de la loi contre le harcèlement sexuel. Aujourd'hui, le mot dièse Baupin a été posté plus de 21 000 fois. Certains lui reprochent sa défense : "Il nie en bloc et en détail. Cahuzac style". D'autres se demandent pourquoi cette affaire sort maintenant. Enfin, il y a les mises au point : "Un agresseur n'est pas un dragueur lourd. Sa femme et ses victimes ne sont pas coupables".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne