"Tant que ça me fait rire, je continue" : TikTok, le réseau social qui séduit les plus jeunes et inquiète les parents

Utilisateur de TikTok.
Utilisateur de TikTok. (JENS KALAENE / DPA / MaxPPP)

Le réseau social est plébiscité par les plus jeunes et même les enfants. De plus en plus critiqué, il tente de rassurer les parents.

Au lycée, pour ses camarades de classe, Lucien, c'est le roi de TikTok. Il publie une vidéo tous les deux jours, suivie par 60 000 abonnés, et parfois même rémunérée "entre 0 et 1 000 euros" ! "Ce sont des gens qui viennent sur les lives, c’est du direct. Ils achètent ce qu’on appelle des points cadeaux, et après, on peut récupérer cet argent et le transférer sur notre compte bancaire", explique l'adolescent. "Ça fait rire les gens, ça me fait rire, et tant que ça me fait rire, je continue", sourit-il.

J’ai juste fait ce qui m’amusait, c’est monté tout seul, tous les jours le nombre de gens qui me suivent augmente et ça fait plaisir. Lucien, utilisateur de TikTokà franceinfo

L'application chinoise TikTok, propriété du groupe ByteDance, permet de partager des vidéos courtes, de 15 à 60 secondes, généralement agrémentées de filtres et effets spéciaux. Les publications de ses utilisateurs sont souvent musicales, mais peuvent aussi être des défis à relever. L'application constitue un réseau social à part entière, ses utilisateurs pouvant s'envoyer des messages.

@lucienwts

Quels sont les meilleurs punchlines que vous ayez sortie ? ##pourtoi ##foryou ##school

♬ Bad Boy - Yung Bae, bbno$ & Billy Marchiafava

"Mes petits frères utilisent un peu TikTok, et je me méfie quand même, affirme de son côté Marguerite, pas très fan du réseau social. J’ai un peu peur, j’essaie de leur dire de ne pas aller dessus parce qu’ils sont petits, ils ont 10 ans, c’est tôt. Moi je sais ce que c’est. Mes parents ne connaissent pas, du coup c’est mon rôle de faire un peu de prévention sur les réseaux sociaux, les choses comme ça, parce que moi je connais et pas mes parents." Et ça marche ? "Non, ils ne m’écoutent pas !"

Protéger les plus jeunes

Marguerite n'est pas la seule à s'inquiéter. Soupçons de pédophilie, pornographie, fuite de données personnelles... Plusieurs pays ont réagi, comme l'Inde, l'Indonésie, et le Bangladesh qui ont interdit TikTok en 2019. Les États-Unis et le Royaume-Uni ont ouvert une enquête.

En France, le phénomène est foudroyant depuis 18 mois. Un demi million de vidéos chaque mois sont publiés par les utilisateurs français. Les enfants sont accrocs, et certains experts mettent en garde : il faut les protéger. L'application TikTok va répondre à la demande des parents, et surtout le fait savoir avec, dans une dizaine de jours, un mode sécurité famille pour contrôler le temps d'utilisation, les contenus et les messages privés de l'application.

Vous êtes à nouveau en ligne