Le retour des no-go zones en France scandalise Twitter

France 3

En 2016, la France a été boudée par 1,5 million de touristes, effrayés par les attentats terroristes. Aux États-Unis, une blogueuse islamophobe relaie des cartes de zones supposées dangereuses en France, ce qui fait réagir les réseaux sociaux.

"Émeutes à Paris : les no-go zones s'étendent à mesure que la violence se répand à travers la France". Une blogueuse américaine controversée pointe du doigt les manifestations violentes qui ont éclaté après l'affaire Théo. Elle dresse une carte des no-go zones, ces secteurs où il serait trop risqué de se rendre si on n'est pas musulman.

Compte suspendu ?

Une vision caricaturale dénoncée par les internautes français à coup de cartes postales : "Chère Pamela, ce sont juste des fake news. Bons baisers de la dangereuse Paris" ; " Lille No-go zone ? LOL". Certains ont même inventé des histoires à dormir debout avec le photomontage d'un monstre détruisant l'Arc-de-Triomphe. D'autres s'adressent carrément au patron de Twitter et lui demandent la suspension du compte de Pamela Geller, une "extrémiste de droite".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne