Instagram interdit des contenus incitant au suicide

FRANCEINFO

Instagram, le réseau social de photos et de vidéos de Facebook, veut interdire les dessins et les contenus fictifs susceptibles d'encourager au suicide.

C'est en partie lié à l'Anglaise Molly Russell, qui s'est suicidée à 14 ans en novembre 2017, après avoir consulté beaucoup de contenus liés à l'automutilation et au suicide sur Instagram. Mon père s'était largement mobilisé pour faire bouger les lignes jusqu'à ce que le PDG d'Instagram annonce sur son blog un changement de politique.

Instagram veut redorer son image

Sur le réseau social, les photos de mutilation étaient déjà interdites depuis février. Désormais, les contenus figuratifs sont aussi interdits : dessins, films, BD. L'entreprise essaie de favoriser la santé mentale et le bien-être de ses usagers. Ainsi, Instagram a aussi retiré le filtre "chirurgie esthétique" qui développe des complexes chez ses utilisateurs. Ce sont les 18-34 ans qui ont le plus recours à la chirurgie esthétique, notamment à cause de ce type de filtre.

Vous êtes à nouveau en ligne