Haine en ligne : le droit des médias doit finir par s'appliquer aux réseaux sociaux, selon un expert

franceinfo

Dominique Boullier, professeur des universités en sociologie à Sciences Po Paris et spécialiste des usages du numérique, évoque la manière dont on peut lutter contre la haine sur les réseaux sociaux dans le 23h de franceinfo, vendredi 23 octobre.

Après l'assassinat de Samuel Paty, l'Etat a pointé du doigt le rôle des réseaux sociaux. "Il est clair qu'ils ne sont pas les seuls responsables. Mais ils jouent un rôle, ils amplifient les réactions", assure Dominique Boullier sur franceinfo vendredi 23 octobre. Alors comment s'attaquer à cette amplification des choses et comment responsabiliser à la fois les plateformes et les utilisateurs ? "Pour l'instant, les méthodes adoptées ne visent qu'un volet. Depuis le début, Facebook et les autres plateformes ont tout fait pour éviter le rôle d'éditeurs et n'être que des hébergeurs", détaille le professeur des universités en sociologie à Sciences Po Paris.

"Un mécanisme dans les algorithmes" à changer

Pour ce spécialiste des usages du numérique, le droit des médias doit finir par s'appliquer aux réseaux sociaux. "Si on ne vise que les contenus, on oublie le fait que ce sont devenus des machines de propagation à haute fréquence et qu'il y a un mécanisme dans les algorithmes qui doit être traité. Pour le moment, les mesures annoncées par le gouvernement oublient ce point", conclut Dominique Boullier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne